Finance : vers un développement d’une action en faveur de l’environnement

En France, l’heure est à la recherche de nouvelles perspectives afin de maintenir l’expansion de la finance verte du pays et aussi d’étendre la transparence des placements verts, puisque le changement climatique pourrait provoquer un lourd impact dans le marché financier. Il est alors logique que cette situation soit alarmante auprès des autorités. Car en effet, cela peut toucher les banques ainsi que les autres organismes financiers.

Finance verte : la nécessité d’une transparence

Le changement climatique met en danger les acteurs financiers comme les banques et les assurances. Les acteurs commencent peu à peu à prendre conscience de l’ampleur de la situation. Ainsi, suite à une réunion des bailleurs de fonds mondiaux, l’administration française a conclu que le pays a fortement besoin d’une finance verte. En ce sens, chaque procédure sera entamée dans une transparence totale.

En effet, le pouvoir public a adopté un ensemble de règles fondamentales pour les investisseurs afin de favoriser le climat. Cette loi oblige les acteurs financiers d’inclure dans leur politique des actions à mettre en œuvre pour préserver le climat.

L’investissement dans la finance verte

Les investisseurs publics devront désormais pousser les sociétés dans lesquelles ils placent leurs capitaux à développer leur politique par rapport au climat.

Les décideurs politiques ont l’intention de donner à la population française l’opportunité d’utiliser leur épargne à l’avantage du climat. Ainsi, les contrats d’assurance peuvent profiter d’un appui financier par la garantie procurée par le climat.

Au début de l’année, des milliards d’argent ont été émis, plaçant le pays dans la première liste d’Etats qui ont émis une obligation verte de grande envergure et qui présentent des financements provenant totalement de la finance verte. Face à cette situation, le gouvernement français espère l’intervention de l’Union Européenne en donnant des recommandations en faveurs du climat.

Partager >>