Arrêter de fumer permet de moins consommer l’alcool

Mettre un terme à notre consommation de tabac est plus qu’impérial et aujourd’hui des chercheurs nous révèlent qu’arrêter de fumer permettrait également de moins consommer l’alcool. Ce qui ferait d’une pierre deux coups.

Le tabagisme est un des fléaux les plus meurtriers en France avec plus de 73000 personnes par an. Le tabagisme est la cause de plusieurs cancers et le pire est qu’il n’existe pas de seuil en dessous duquel le tabac ne serait pas mortel. Certains le préfèrent au coucher, d’autres pendant leur pause café ; le fait est que, quelle que soit le moment de la journée où il est consommé « le tabac tue ».

Moins fumer pour moins boire, des études qui le prouvent

Les chercheurs ont mené une enquête sur prés de 6 287 fumeurs afin de déterminer le lien qui pourrait exister entre boire et fumer. Ils se sont penchés notamment sur les habitudes des tabagismes qui auraient essayé d’arrêter de fumer à ceux qui n’y pensent même pas. Il est d’accoutumé chez les buveurs d’accompagner un bon verre de scotch ou de toutes autres boissons d’une cigarette, le but a été de savoir si la négative était aussi vérifiée.

Les résultats ont démontré que chez les personnes qui pratiquaient un sevrage du tabac de plus d’une semaine, la consommation d’alcool était elle aussi très basse, ce qui n’était pas le cas de ceux qui n’ont fait aucun effort de sevrage. De plus, il a été remarqué que les personnes en sevrage étaient moins tentées de boire. En d’autres termes, l’arrêt de la cigarette enlève également le gout de consommation d’alcool.

Consommer l’alcool et fumer : deux fléaux liés

Aujourd’hui j’arrête de fumer ! Beaucoup d’entre nous prennent cette décision au quotidien sans vraiment la tenir. Il est temps d’arrêter et cette fois pour de bon. Le tabac est nocif à lui seul, mais contribue encore plus à rendre des « petites » maladies en cas cliniquement grave.

Les gastrites, les ulcères gastroduodénaux, le diabète de type II, l’hypercholestérolémie, la liste des maladies causées ou aggravées par le tabagisme est inexorable. Une nouvelle raison pour les fumeurs de tabac aujourd’hui d’arrêter.

Partager >>