Google affiche désormais un message pour récupérer les internautes partis chez Yahoo!

Google tente de persuader les utilisateurs du navigateur Firefox de laisser tomber Yahoo comme moteur de recherche par défaut.

En novembre dernier, Mozilla Firefox signait un accord dans lequel le moteur de recherche Yahoo serait intégré par défaut dans le navigateur aux États-Unis, et ce pour les versions desktop et mobile du logiciel. L’objectif de Mozilla était de travailler avec un moteur de recherche plus souple qui ne se trouve pas en concurrence avec son propre produit, comme cela est le cas avec Google et son navigateur Chrome. Avant cela, Google avait été le moteur de recherche par défaut dans Firefox depuis l’année 2004.

Pour répliquer à cette attaque frontale de Mozilla et Yahoo!, et voyant que ses parts de marché s’effritent depuis aux USA, Google a décidé d’afficher un bandeau bleu demandant à l’internaute s’il souhaite faire de Google son moteur de recherche par défaut, auquel l’utilisateur doit répondre par « Bien sûr » ou « Non merci ». Un autre message indique que le moteur de recherche de la pieuvre est bien évidemment plus rapide et qu’il serait judicieux pour l’utilisateur de faire le bon choix.

Google en perte de vitesse sur le marché de la recherche américain

Bandeau de Google

Le bandeau affiché par Google pour faire revenir l’utilisateur vers son moteur

Le nombre de recherches est la clé pour des sociétés comme Yahoo et Google. Plus le nombre de recherches est élevé et plus les chances pour ces moteurs d’afficher dans leurs pages de résultats de la publicité sont grandes. Et qui dit publicité, dit entrée d’argent pour ces mastodontes du secteur. Le moteur de recherche par défaut est utilisé lorsque vous tapez votre requête dans la barre d’adresse, la barre de recherche ou la page de démarrage, peu importe comment ou où vous effectuez une recherche dans le navigateur.

Cette initiative de Google est appliquée également en France, en Espagne, mais aussi en Russie. Pour rappel, la firme de Mountain View a perdu 4% de parts de marché depuis le mois de novembre 2014.

Partager >>