Google I/0 : montre, voiture, mobile, TV, tout Androïd

A San Francisco le 25 juin Google a tenu sa présentation annuelle Google I/O. Le thème de cette année est résolument orienté vers les objets connectés et l’expansion d’Androïd au-delà du mobile que la firme de Montain View domine déjà à plus de 80% des appareils.

Androïd va donc être progressivement décliné sur toutes sortes d’objets connectés comme les montres, les voitures, tout en continuant son développement sur de nouveaux mobiles low cost à moins de 100 dollars.

Après la Google TV, la Google TV

Suite à son échec dans le domaine de la télévision avec Google TV, Google revient non par la fenêtre mais par la grande porte avec Androïd TV. Google Cast va lui permettre de revenir sur le marché de la TV avec de nouveaux services à partir de 2015.

Remplacer le parebrise par un écran de publicité ?

En amont du projet Google Car, Google déploie déjà à travers un large partenariat (Open Automotive Alliance) des solutions software pour la voiture connectée. En concurrence frontale avec Apple et son Carplay, Google oppose maintenant son Androïd Auto. Bientôt nous pourrons donc envisager le Search depuis l’intérieur de l’habitacle de la voiture…

Voir nos articles : Droit à l’oubli : les ingénieurs de Google dépassés et Google veut s’imposer dans les voitures connectées.

Des montres qui donnent l’heure et tout le reste

Marquant Appel à la culotte, Google lancera bientôt pas moins de trois montres connectées, tournant sous Androïd, cela va de soi. Les montres intelligentes sortiront normalement à la fin de l’année ; le choc des titans avec Apple est très attendu.

Des mobiles low cost sous Androïd

On savait Apple réticent à investir le marché low cost du téléphone mobile. Google y répond cette fois par un contrepied en annonçant un mobile à bas prix, autour de 100 dollars. D’après différentes études, ce marché pourrait rassembler un marché de millions d’utilisateurs frustrés par les prix d’entrée des mobiles actuels. Autrement dit Google fait un pas de géant vers le marché asiatique de la téléphonie mobile low cost.

L’hégémonie Google ne fait pas l’unanimité

La présentation de Google I/0 a été émaillée d’interventions anti-Google qui ont perturbé la machine pourtant bien huilée de la firme de Montain View. Principalement, les protestataires reprochent à Google l’augmentation du coût de la vie et du logement à San Francisco. Ce phénomène de gentrifaction hors norme est imputé à toutes ces entreprises high-tech qui induisent par le montant des salaires versés à leurs salariés, une hausse insoutenable pour les autres du coût de la vie.

Partager >>