Nanopack, la nouvelle solution alimentaire intelligente

Depuis que les pouvoirs politiques se mobilisent autour des questions d’écologie et de santé publique, les initiatives se sont multipliées dans ce sens. L’innovation majeure du moment en la matière est le Nanopack. Si le terme « Nanopack » est très intrigant, il cache quelque chose d’encore plus grand dont la réussite permettra à la planète de faire un pas de géant.

Nanopack, un projet financé par l’UE

Il y a encore quelques années, on entendait parler des nanoparticules et du fait qu’elles représentent une solution du futur. Les initiateurs du projet Nanopack n’ont fait que confirmer cette tendance.

En effet, il s’agit d’un projet qui permettra de mettre la nanotechnologie au service de la sécurité alimentaire en révolutionnant les barquettes plastiques en vente à emporter, nous confie ce fabricant. Pour ce faire, le projet a pour ambition de créer et de développer des emballages alimentaires qui auraient  des propriétés antimicrobiennes. Pour avoir de telles propriétés, ces emballages seront fabriqués à base de nanomatériaux naturels pour permettre de mieux conserver les aliments périssables.

Dirigé par l’Institut technologique Technion d’Israël, le projet est si ambitieux qu’il remporta près de 7,7 millions d’euros accordés par l’Union Européenne pour les 3 ans que dureront les travaux. Si une aussi grande institution s’est permis de débloquer autant d’argent dans un contexte économique des plus tendus, c’est à cause de la portée planétaire du projet.

Une initiative de santé publique

Le plus grand porte-parole du projet Nanopack est son engagement pour l’amélioration de la santé publique. En effet, en Europe uniquement, plus de 1.3 milliard de tonnes de nourriture sont gaspillées chaque année. En plus des pertes économiques engendrées, il faut aussi compter les dommages causés aux ressources naturelles.

Ainsi, les Nanopacks serviront à enrayer deux problèmes majeurs :

  • Les risques d’épidémie d’origine alimentaires
  • Le problème des déchets alimentaires dû à la détérioration précoce des aliments

Ces nouveaux packagings permettront donc de prolonger la durée de vie des aliments grâce aux propriétés antimicrobiennes intelligentes des nouvelles surfaces. Ce qui aura pour conséquence l’inhibition de la croissance des microbes alimentaires et par ricochet, la diminution des épidémies

Partager >>
S'inscrire à notre Newsletter gratuite

S'inscrire à notre Newsletter gratuite

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir dans votre boite mail les derniers articles une fois par semaine.

Vous êtes inscrit