Attentat de Charlie hebdo : Prise d’otage dans un entrepôt

Ce vendredi matin, la traque des frères Kouachi, les auteurs présumés de l’attentat qui a frappé le journal Charlie Hebdo mercredi 7 janvier, se poursuit. Une fusillade suivie d’une prise d’otage a eu lieu à Dammartin-en-Goële, ville au nord-est de Paris.

Ce matin du vendredi 9 janvier, les recherches pour retrouver les frères Kouachi ont repris plus activement avec la levée du jour. À l’heure actuelle, les événements se bousculent et les opérations amorcent un tournant décisif. Selon les dernières informations, les suspects seraient tombés sur un barrage de police en tentant de fuir vers la Nationale 2 après le vol d’une voiture à Crépy-en-Valois.

Aux environs de 10 heures, après à une course poursuite et des échanges de tirs, leur fuite les a amenés à se retrancher dans une entreprise ou plutôt un entrepôt de la ville de Dammartin-en-Goële. Des personnes y sont prises en otages et le bilan a fait, dans un premier temps, état de plusieurs blessés.

Le GIGN et le RAID travaillent main dans la main

Depuis, le Parquet vient de confirmer qu’il n’y a pas décès à déplorer et dément le fait qu’il y ait des blessés. Sur place, GIGN, RAID, GIPN, BRI sont déployés et 5 hélicoptères survolent actuellement la zone. Les membres du RAID se préparent à donner l’assaut, mais la présence d’otages semble compliquer leur tâche.

La situation est en évolution permanente et les annonces contradictoires se multiplient. Les dernières informations font désormais état d’un otage relâché et d’un autre toujours dans l’entrepôt. Certaines sources sous-entendent que cet otage serait caché à l’intérieur de l’entrepôt et que les frères Kouachi ne sont pas forcement au courant de sa présence.

Partager >>