Comment remettre son commerce en toute discrétion ?

Comment remettre son commerce en toute discrétion ?

août 22, 2018 Non Par Eric Dupoirier
  • Navaris 20x Patins à vis en feutre - Patins à visser 25 mm pour protection du sol pour chaises et meubles - Feutre et métal - Rond
    MULTIFONCTION : Que ce soit un parquet en bois de chêne, en liège ou en pierre , les patins en feutre pour meuble avec bordure métallique et vis de fixation protègent les surfaces fragiles de rayures et sont anti-bruit. ADHÉSIF : Les patins en feutre sont conçus avec des vis afin d'être complètement fixés à vos chaises, tables, canapés et fauteuils. Ils offrent un maintien fort sans laisser de trace de colle sur le bois, marbre ou PVC. LE PRODUIT : 20x patins en feutre à vis cruciforme - 25 mm - marron gris PRATIQUE : Les coussinets conviennent à de nombreux meubles comme les chaises ou tables et évitent le bruit en cas de glissement du meuble. Un emballage refermable est également fourni pour un rangement simplifié. FACILE À INSTALLER : Fixez les embouts en feutre aux pieds du meuble à l'aide d'un tournevis. Attention, les patins doivent être remplacés après un usage prolongé afin d'éviter toute rayure ou marque.

Remettre son commerce prend beaucoup de temps et il faut user des bonnes méthodes pour en tirer bénéfice. Pour cela, il est nécessaire de faire une bonne préparation en amont et évidemment de remettre le commerce au moment où les résultats offrent de belles perspectives pour l’avenir. Mais tout ne se passe pas toujours dans tous les cas, puisque la plupart des repreneurs recherchent des commerces à relancer. Voici quelques astuces pour vous aider à remettre votre commerce.

Remettre son commerce : comment y arriver ?

Trois principales raisons poussent la plupart des entrepreneurs à céder leur commerce. Soit le commerce ne marche plus comme souhaité, soit parce qu’ils souhaitent lancer un autre commerce ou encore pour profiter d’une retraite bien méritée. Quel que soit le motif, l’état de votre société doit être exprimé à travers un bilan complet. Le repreneur prendra toutes les mesures pour évaluer l’efficacité de votre bilan, il est donc important d’évaluer le commerce à sa juste valeur.

Il est toujours difficile d’admettre que le commerce dans lequel on a tant investi vaut moins que ce qu’on espère, mais il faut s’y faire. Si vous êtes trop occupé pour vous charger de la vente, vous pouvez faire appel à un professionnel. Vous ne recevrez certainement pas le bilan que vous espériez, mais son avis est à prendre en compte et son estimation est à considérer. Selon votre domaine d’activité, choisissez le professionnel en conséquence pour avoir un bilan justifié. Pour plus de détails, consulter ce portail belge https://fr.argus-benelux.be/commerce-a-remettre.

Quelques astuces et méthodes pour réussir sa transaction

Pour remettre son commerce, il faut commencer par préparer un dossier de présentation de la société. Après la constitution du dossier, vous passerez ensuite à l’établissement du bilan financier, l’historique et le choix de l’emplacement. Lorsque les bilans ne sont pas réjouissants, il est important de préciser la cause de ce problème. Que ce soit les impayés, les problèmes relatifs aux fournisseurs, les travaux nécessaires pour la remise sur pied du commerce et autres travaux nécessaires, tout doit être mentionné pour le repreneur. Le dossier du commerce et les bilans doivent être cohérents et crédibles, afin que le futur acquéreur puisse vous faire confiance.

Pour vous lancer dans la recherche d’un repreneur, repérez un commerce identique dans une ville plus petite que la vôtre et proposez l’affaire au propriétaire. En effet, il est fréquent de voir des commerces, implantés dans des petites villes, déménager afin d’augmenter leur visibilité et leur chiffre d’affaires. De plus, vous pouvez vous adresser à la chambre de commerce dont vous dépendez pour qu’ils mettent la publication sur leur site et dans leur journal.

Quelques erreurs à éviter

La principale erreur à éviter est l’arrêt des investissements et expansions de la société sous prétexte que vous désirez la remettre. Avant tout, parce que vous ne savez pas quand votre commerce sera remis et quel acquéreur voudrait la reprendre. En effet, certains acquéreurs privilégient les commerces en pleine activité à ceux arrêtés. La question du prix doit être revue par un professionnel, pour donner plus de crédibilité à votre dossier. Il est donc important d’éviter de tout faire soi-même. Les publicités tapageuses sont à éviter : la discrétion s’impose !