Comment pratiquer la pensée critique en 4 étapes ?

décembre 1, 2019 Non Par Sophie

La réflexion critique peut prendre du temps, mais il n’est jamais trop tard pour commencer. Et la pratique des quatre étapes suivantes vous aidera à devenir un penseur critique. 

Posez des questions

Les penseurs critiques commencent par poser des questions sur ce qui se trouve devant eux. Ils tiennent compte de la cause et de l’effet. S’il se passe ceci, alors qu’est-ce qui va se passer ? Et dans le cas contraire, que se passera-t-il ? Si c’est le cas, en quoi le résultat est-il différent ? Ils comprennent que chaque action a des conséquences et ils réfléchissent à tous les résultats possibles des décisions avant de les prendre. Poser des questions et être curieux aide dans ce processus. 

Recherchez des informations

Une fois que vous avez posé toutes les questions que vous pouvez vous poser sur un sujet (il est utile de les écrire), cherchez les renseignements qui vous aideront à répondre à ces questions. Enquêtez ! Faites des recherches. Vous pouvez apprendre presque n’importe quoi sur Internet, mais ce n’est pas le seul endroit pour faire vos recherches. Interviewez les gens, faites des sondages, demandez aux experts qui vous entourent. Recueillez des informations et divers avis que vous pouvez utiliser pour prendre votre propre décision. Plus la variété est grande, mieux c’est. 

Analysez avec un esprit ouvert

Maintenant que vous avez une pile d’informations, il est temps de les analyser avec un esprit ouvert. C’est de loin la partie la plus difficile. Il peut être assez difficile de reconnaître les filtres qui vous ont été inculqués par vos premières familles. Vous êtes le produit de votre environnement, de la façon dont vous avez été traités quand vous étiez enfant, des modèles que vous avez eus tout au long de votre vie, des occasions auxquelles vous avez dit oui ou non, de l’ensemble de vos expériences.

Essayez d’être au courant de ces filtres et de ces biais et désactivez-les. Remettez tout en question pendant cette étape. Êtes-vous objectif ? Est-ce que vous spéculez en supposant quelque chose ? C’est le moment d’examiner chaque pensée le plus purement possible. Savez-vous que c’est absolument vrai ? Quels sont les faits ? Avez-vous considéré la situation sous tous ses angles ?

Ne vous étonnez pas du nombre de fois où vous tirez des conclusions qui ne sont pas le fruit de la pensée critique.

Communiquez des solutions

Les penseurs critiques s’intéressent davantage aux solutions qu’aux blâmes, aux plaintes ou aux ragots. Une fois que vous êtes parvenu à une conclusion par la pensée critique, il est temps de communiquer et de mettre en oeuvre une solution, si nécessaire. C’est le moment de faire preuve de compassion, d’empathie et de diplomatie. Toutes les personnes concernées n’auront pas réfléchi à la situation de manière aussi critique que vous. C’est votre travail de comprendre cela et de présenter des solutions d’une manière que tout le monde peut comprendre.