Les barres chocolatées Kinder cancérigènes selon Foodwatch

Consommé à l’heure du gouter ou à des heures creuses, les barres kinder font partie du quotidien d’un bon nombre d’enfants. Mais selon une association allemande Foodwatch, ces barres ne seraient pas si inoffensives ?

D’après cette dernière, les célèbres barres chocolatées Kinder seraient cancérigènes ainsi que les bonbons « Fioretto Nougat Minis » de chez lindt renfermeraient également des matières potentiellement impropres à la consommation appelées « hydrocarbures aromatiques polycycliques (MOH) » plus connus comme étant des huiles minérales raffinés. Ces révélations font peur à tous, mais surtout aux parents, il est donc important de comprendre les contours de cette étude.

La découverte des MOH dans les barres chocolatées Kinder

L’association des consommateurs Foodwatch base ses résultats sur le rapport publié par la EFSA datant de 2012 (Agence européenne pour la sécurité alimentaire) et qui classe ces aliments dans les substances à contrôler de très près s’ils sont consommés en tant que « nourriture » ? En d’autres termes, les kinder seraient néfastes à l’organisme s’ils sont ingérés comme aliment principal.

L’effet des MOH sur l’organisme varie : « les MOH dits ‘aromatiques’ peuvent agir comme des cancérigènes génotoxiques (capables de causer des dommages sur l’ADN et de provoquer des cancers), tandis que certains MOH ‘saturés’ peuvent s’accumuler dans les tissus humains et induire des effets indésirables pour le foie », expliquait l’agence EFSA. Or, l’association confirme la présence de deux types de MOH dans les kinder et les autres produits indexés. Des substances censées être utilisées pour lubrifier les machines en usine et qui normalement ne devraient en aucun cas se retrouver dans un consommable alimentaire.

Kinder et Cancer; La réaction des entreprises concernées

Aucune des entreprises indexées ne rejettent ce rapport, mais elles assurent faire tout le nécessaire pour limiter la présence de ces MOH. Ferrero pour sa part a affirmé que des conditions draconiennes étaient mises en place pour assurer la santé des consommateurs.

Toutefois, pour notre bien-être comme pour celui de nos tout petits, il serait préférable jusqu’à éclaircissement de cette affaire de marquer une pause à toute consommation des barres chocolatées Kinder cancérigènes. L’organisation de défense des consommateurs précise d’ailleurs que la France n’est pas en reste « Six produits testés sur dix achetés en France présentent un risque cancérogène ».

Partager >>