Brésil – Chili les brésiliens nerveux et inquiets

Belo Horizonte, Brésil – L’idée d’une élimination de la Coupe du monde est dans l’esprit de Luiz Felipe Scolari et de l’équipe du Brésil.

L’entraîneur vétéran veut rassurer les supporters du pays organisateur, cependant, il montre des signes d’inquiétude.

«C’est normal de se sentir mal à l’aise et inquiet devant ce premier match éliminatoire», a déclaré Scolari vendredi, à la veille du match de deuxième tour, du Brésil contre le Chili. «Nous sommes un peu plus inquiets et nerveux. »

« C’est normal dans toute compétition, et pas seulement parce que celle-ci est au Brésil. Nous savons que nous ne pouvons pas faire d’erreur, nous ne pouvons pas nous permettre de perdre. »

Une victoire sur le Chili au stade Mineirao garderait le Brésil sur la voie de son sixième titre en Coupe du monde, tandis qu’une défaite serait considérée comme un échec cuisant dans un pays qui a investi des milliards pour organiser le tournoi.

Scolari a déclaré qu’il y avait des chances que le Chili joue mieux que le Brésil et élimine le pays organisateur, ce qui ne devrait pas être considéré comme la fin du monde si cela venait à se produire.

«Nous avons fait notre travail avec beaucoup de dévouement, mais nous devons comprendre que s’ils sont meilleurs que nous dans le jeu qu’ils gagnent, nous ne devons pas baisser la tête. » A-t-il annoncé en conférence de presse.

Le Brésil a atteint les quarts de finale de la Coupe du monde à chaque fois depuis 1994. Sa dernière élimination au deuxième tour était contre l’Argentine en 1990.

Les Brésiliens n’ont pas perdu face au Chili depuis les éliminatoires de la Coupe du Monde en 2000, et n’ont jamais perdu un tête-à-tête contre les Chiliens à domicile. Depuis 2000, le Brésil a remporté 10 des 12 matchs contre les Chiliens. Les équipes se sont affrontées à trois reprises en Coupe du monde, le Brésil avait gagné 4-2 en demi-finale du tournoi 1962 au Chili, puis 4-1 dans le deuxième tour en 1998 et 3-0 au même stade en 2010.

«Les statistiques ne signifient rien pour nous », a déclaré le capitaine du Brésil Thiago Silva. « Nous devons nous rappeler que de l’autre côté il y a une équipe avec les mêmes rêves que nous. Donc, si nous ne pouvons pas gagner, la vie doit continuer. »

Scolari a laissé entendre qu’il va modifier son milieu de terrain pour le match, en remplaçant le milieu de terrain défensif Paulinho par Fernandinho, qui a bien joué en seconde période lors de la victoire 4-1 contre le Cameroun. Le joueur de Manchester City, intégré tardivement dans l’équipe, a marqué un but et donné une passe décisive.

On ne savait pas si le défenseur David Luiz serait apte à jouer après avoir quitté l’entraînement de jeudi en raison d’un problème de dos. La fédération brésilienne a dit qu’il avait participé à une session d’entraînement collectif de l’équipe vendredi, mais resterait en cours de soins.

Partager >>