Le groupe Casino continue d’innover dans le monde du e-commerce

Le client des grandes enseignes est en perpétuelle recherche de nouveaux services de consommation pour gagner du temps. L’ordinateur n’est plus le seul moyen de commander ses achats ; les smartphones et les tablettes offrent de nombreuses possibilités que le groupe Casino souhaite intégrer dans ses stratégies d’innovation et dans le parcours d’achat du consommateur.

Payer différemment

Depuis fin 2017, le client qui fréquente les enseignes Casino en France a la possibilité de payer avec son téléphone via l’application « Casino Max ». L’objectif pour la marque est de fluidifier le passage en caisse et faire gagner du temps à ses clients. Le paiement est un point essentiel dans la relation entre l’enseigne et le client puisqu’il est le dernier point d’interaction du processus d’achat.

Concrètement, lorsqu’un client fait ses courses, il peut scanner ses produits avec son téléphone lui permettant ainsi d’obtenir en temps réel les promotions et de voir sa liste de course avec les prix de chaque produit. Une fois à la caisse, il peut décider de payer avec sa carte préenregistrée dans l’application. Le passage en caisse est toujours obligatoire mais bien plus rapide.

L’application permet également d’avoir à disposition différentes modalités de paiement (payer en différé ou payer en quatre fois sans frais), les coupons de réductions sélectionnés sont déduits si le produit est bien présent dans le chariot de course du client et la carte de fidélité préenregistrée lui permet de bénéficier de toutes ses offres personnalisées.

Le développement de ces nouveaux modes de paiement a pour but d’offrir de nouvelles expériences au client, plus innovantes qu’une simple transaction. Le paiement reste la dernière étape qu’il veut réaliser « presque sans s’en rendre compte », explique Cyril Bourgois directeur de la stratégie, de la transformation digitale et de l’innovation pour le groupe Casino. Depuis le lancement de « Casino Max », l’application a été téléchargée près de 3 millions de fois. 15 à 20% du chiffre d’affaires des enseignes Casino est réalisé ainsi grâce aux clients détenteurs de l’application.

Entrepôt groupe casino

Un pari sur la vente e-commerce

 

Le groupe Casino a de fortes ambitions sur la vente en ligne dans les prochaines années. Aujourd’hui, en France, l’e-commerce s’élève à 20% du chiffre d’affaires du groupe, en particulier sur les produits non-alimentaires. L’objectif de Casino est de doubler les ventes du e-commerce et de tripler l’activité du e-commerce pour l’alimentaire.

Pour ce faire, le déploiement d’une stratégie de commerce en ligne passe par de nombreux partenariats comme l’alliance entre Franprix et Cdiscount qui permet la livraison en 30 minutes de courses à Paris. Grâce à cette coopération des deux enseignes du groupe, le client commande via Cdiscount mais les produits sont préparés et la livraison assurée par les magasins Franprix. L’enseigne e-commerce peut ainsi rayonner plus largement dans Paris et sur un axe encore peu développé, celui de l’alimentation. En contrepartie, la marque Franprix utilisera la connaissance et l’expertise de l’enseigne digitale pour se développer.

D’autres partenariats avec des entreprises externes, comme celui entre Monoprix et Amazon, permettent aux utilisateurs franciliens de commander 6 000 références de la marque Monoprix sur le site de e-commerce Amazon et bénéficier ainsi de son système de livraison.

 

Le groupe Casino est composé de différentes enseignes offlines telles que Casino, Monoprix, Franprix, etc. et d’enseignes online comme Cdiscount et Sarenza. La stratégie des enseignes pour s’adapter  à l’évolution des comportements des clients pousse les différentes marques à travailler ensemble. Les frontières entre les expériences numériques et offlines tendent à se redessiner voire à disparaître. Il est alors primordial pour l’ensemble du groupe de s’adapter et offrir des nouveautés en adéquation avec les besoins et envies des consommateurs.

Partager >>