Rosetta : la comète pue l’oeuf pourri et l’alcool

La comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko sur laquelle Rosetta doit se poser aurait une odeur pestilentielle selon les scientifiques.

Un mélange entre une odeur d’oeuf pourri et des vapeurs d’alcool, voilà ce à quoi vous pourriez être confronté si vous vous rendiez sur la comète Tchourioumov-Guérassimenko sur laquelle Rosetta devrait atterrir le 12 novembre. Une odeur « âcre et suffocanterdu formaldéhyde » ou bien encore « arôme d’amande amère du cyanure d’hydrogène », voici les termes utilisés par les scientifiques pour décrire l’atmosphère régnant à la surface de la comète. Toutes ces informations proviennent du blog de l’agence spatiale européenne (ESA).

Partager >>