Roche lance un test pour anticoagulants connecté par Bluetooth

Le groupe pharmaceutique Suisse Roche vient de lancer un nouveau test d’automesure pour anticoagulants connecté par la technologie Bluetooth dont le principal rôle est de simplifier le traitement à domicile des patients sous anticoagulants.

Le dispositif TP/INR (niveau d’anticoagulation) mis en place par Roche se nomme « CoaguChek INRange », il facilitera en plus les tests chez les patients dont la prise des anti-vitamines est nécessaire par une simple piqûre du doigt. Le test très rapide qui ne dure qu’une soixantaine de secondes permettra aux patients de gérer normalement leur emploi du temps tout en maintenant un lien avec leur médecin.

Le dispositif CoaguChek INRange, premier système d’automesure TP/INR

Le système d’automesure mis en place par Roche est considéré comme le premier dispositif de mesure TP/INR à domicile fonctionnant avec le Bluetooth. Rappelons que l’INR (International Normalised Ratio) est le temps nécessaire au sang pour se coaguler. La connaissance de sa valeur est primordiale pour la santé des patients parce qu’elle permet d’éviter les risques de complications comme des caillots sanguins ou des saignements importants.

Il y a donc une zone thérapeutique d’INR bien définie pour chaque patient au-delà de laquelle il ne doit pas franchir. Les études rapportent que lorsqu’une bonne surveillance de l’INR est respectée, soit une fois par mois, 60% des patients demeurent dans leur zone thérapeutique. Or lorsque cette surveillance a lieu tous les trois jours au moins, près de 92% des patients sont dans les limites thérapeutiques de leur zone d’INR. Le test lancé par Roche permettra donc d’atteindre aisément ce dernier résultat si probant.

Le test pour anticoagulants facilitera l’accès aux données

Des millions de personnes sont soumises à des traitements anticoagulants pour lutter contre certaines affections : la thrombose veineuse profonde, l’embolie pulmonaire ou la présence d’une valve cardiaque mécanique. Tout ceci nécessite un suivi dans un centre médicalisé et oblige les patients à des visites fréquentes avec leur praticien.

Avec l’apport de ce nouveau test pour anticoagulants très innovant, les médecins pourront avoir accès en temps réel à des données de leurs patients, ce qui réduira considérablement le temps des traitements et les frais médicaux.

Partager >>