L’identité professionnelle, un bien précieux

Faire connaitre son identité est depuis toujours un objectif à atteindre pour l’espèce humaine. Objectif individuel ou collectif, c’est un but. Déjà au Moyen-Age, l’homme ne manquait pas d’idée pour faciliter la reconnaissance des seigneurs. De nos jours, la capacité pour une marque d’être identifiable est une nécessité. Entre réputation et notoriété, les objets à thème se multiplient et sont au service des enjeux marketing des marques. Mais que se cache-t-il dans ce phénomène de société pas si récent que ça ?

Au Moyen-Age pouvoir se reconnaître est un enjeu de guerre

Depuis le XIII ème siècle, l’homme a mis en place l’héraldique. l’héraldique est un art qui illustre au moyen de couleurs et de « meubles », un emblème qui représente une famille ou une maison. Proche de ce qui a été utilisé dans Game of Throne, ces armoiries pouvaient tantôt inspirer craintes, respects ou amour. Elles avaient leur signification propre. Ces armoiries étaient dessinées ou cousues sur les vêtements des chevaliers ou peintes sur leur bouclier. Bien loin d’être un phénomène de mode au début, ce mouvement fut imposé afin de permettre aux guerriers, se battant pour une même maison ou un même clan, de pouvoir se reconnaître. A cette époque les casques recouvraient totalement le visage et sur un champ de bataille, sans les armoiries, ils étaient dans l’incapacité de se reconnaître, donc d’identifier les amis des ennemis.

De la nécessite à la fierté d’être dans une communauté

Non, de nos jours, nous n’avons plus recours à des armoiries pour nous reconnaître, bien qu’elles fassent encore totalement partie de notre quotidien. Si l’art héraldique ne s’impose plus comme cadre incontournable, les emblèmes sont toujours très présents. Entreprise, club de sports, pays et organisations. Les emblèmes sont partout. Ce qui reste dans leur usage c’est la fierté d’appartenir à une communauté qui partage une même passion ou les mêmes idées. C’est donc toujours un signe distinctif. Même si deux inconnus n’ont à priori rien en commun, porter le même tee shirt ou la même casquette publicitaire, fait naître naturellement un sentiment de sympathie, un sentiment fraternel.

Aujourd’hui on les appelle des logos

Les logos, appelons-les par leur nom, ces petits dessins plus ou moins colorés, si caractéristiques, sont parfois avidement recherchés. N’avez-vous pas déjà, dans une rue, regarder le long des bâtiments à la recherche du logo qui vous permettrait de continuer votre route ? Oui en effet, nous le faisons tous, tellement ces emblèmes font partie de nos vies et de notre quotidien. Couleur, image, sigle, nous aimons posséder des objets publicitaires classiques comme atypiques qui nous permettent de montrer fièrement notre attachement à des couleurs ou notre fanatique attitude.

Dans ces conditions ou l’attachement à une identité communautaire est toujours aussi fort, les entreprises rivalisent d’ingéniosité pour s’introduire dans nos maisons et dans nos cœurs. Aujourd’hui le recours aux Goodies va bien au-delà d’un simple phénomène publicitaire. Le nom de la marque reste, tout comme souvent l’attachement de sa communauté pour elle. Préserver sa réputation et garder vivace cet attachement est un challenge de tous les jours.

Partager >>