Les Français n’ont pas encore succombé à la domotique

La domotique fait souvent la Une de la presse high-tech, les fabricants n’hésitent pas à multiplier les produits afin de rendre votre quotidien plus agréable. Toutefois, les Français n’ont pas encore totalement succombé à cette technologie. Même s’ils connaissent parfaitement son existence, ils se focalisent sur un mode traditionnel. 

Quels sont les appareils compatibles avec cette technologie ? 

Grâce à la domotique, vous pouvez piloter l’intégralité de votre maison :

  • Le système d’alarme
  • Votre portail 
  • La porte du garage
  • Les volets roulants
  • L’interphone
  • Le chauffage
  • L’éclairage
  • Les objets connectés

La liste risque de s’allonger dans les prochaines années, car les fabricants redoublent d’efforts afin de vous combler. La maison connectée apporte un confort supplémentaire, car vous n’êtes pas contraint de vous lever de votre canapé pour éteindre les lumières ou augmenter la température du chauffage. Il suffit de dégainer une télécommande ou une application installée sur un mobile, voire une tablette. 

33 % des Françaises ont adopté la domotique 

Malgré ce format idéal, les dernières statistiques relayées sur Internet montrent que les Français sont tout de même mitigés par rapport à cette technologie. 95 % des 2500 personnes interrogées ont reconnu qu’elles connaissaient parfaitement ce secteur. Il est toutefois difficile de manquer toutes les actualités puisque les objets connectés ont la cote dans la presse. Les statistiques sont également surprenantes : 

  • 17 % des Français ont des objets connectés ou des appareils de domotique.
  • 33 % des femmes ont succombé à cette technologie
  • 22 % des hommes veulent acheter des objets connectés cette année

Vous constatez ainsi que le rapport avec ce secteur est assez timide alors que les spécialistes estiment que ce marché prendra une ampleur conséquente dans les prochaines années. Les consommateurs privilégient certains appareils lorsqu’ils optent pour ce mode opératoire : les alarmes, la vidéosurveillance et l’ouverture des différentes portes. Les fabricants doivent donc se questionner concernant cet attrait qui n’est pas significatif, cela permet notamment de répondre davantage à un besoin. 

Le prix est souvent le problème majeur 

C’est apparemment le prix qui reste le point faible de la domotique puisqu’il est relativement élevé. Il faut généralement compter plusieurs centaines d’euros pour un appareil alors que la facture est beaucoup plus faible pour un produit classique de la même gamme. Ils sont donc 50 % à avoir cette pensée, c’est une piste de réflexion pour les entreprises qui doivent peut-être revoir leur grille tarifaire. De ce fait, ce n’est pas un manque d’intérêt, mais plutôt un problème de prix qui explique cette timidité face à cette technologie. En effet, si vous souhaitez avoir une maison 100 % connectée, il faut malheureusement débourser un montant significatif. 

Pourtant, le retour sur investissement est intéressant puisque la domotique vous promet des économies d’énergie sur le long terme. En pilotant votre chauffage, vous pouvez choisir au degré près la température pour chacune des pièces. En succombant à la passion de cette technologie, vous pouvez espérer réduire de 15 % vos dépenses liées à ce secteur. Ce qui n’est pas négligeable, mais il faut alors multiplier les aides notamment pour les travaux de rénovation. Vous bénéficiez ainsi du meilleur rapport qualité/prix. 

Partager >>