E-Commerce : le phénomène dropshipping. Comment bien se lancer ?

Très populaire chez les nouveaux entrepreneurs, le dropshipping séduit par sa facilité de mise en place et son faible coût au démarrage. Selon la Fédération e-commerce et vente à distance (FEVAD), en 2017, 173 000 sites d’e-commerce étaient actifs en France parmi lesquels un grand nombre de boutiques de dropshipping. 

Avec un tel niveau de concurrence, impossible de se reposer sur ses lauriers si l’on souhaite réussir et générer un chiffre d’affaires positif. La partie subséquente est réservée exclusivement à ceux qui veulent réussir leur e-commerce de dropshipping.

Choisir sa niche avec soin

En marketing, une niche se définit comme un segment de marché restreint qui correspond à un service ou à une offre particulière.

En France, en 2019, 45% des achats réalisés en ligne étaient liés à la mode (FEVAD, 2019). Étant donné qu’en dropshipping, il n’est pas nécessaire de constituer un stock de départ, il pourrait être tentant de lister des centaines d’articles de tous les styles et pour tous les âges.

Mauvaise idée ! Vouloir vendre à tout le monde, c’est ne vendre à personne.

Pour que votre site d’e-commerce ait du succès, il faut qu’il soit spécifique et partage les valeurs d’un groupe de personnes bien précises.

Par exemple, au lieu de vendre tout type de vêtements, pourquoi ne pas vous spécialiser dans les vêtements vintage pour femmes ? C’est ce qu’a fait Sophia Amoruso, fondatrice de Nasty Gal et aujourd’hui à la tête d’une fortune valant plusieurs millions de dollars.

Cette stratégie est encore plus efficace si vous parvenez à dénicher des produits que l’on ne trouve pas dans votre localité.

Sélectionner ses fournisseurs avec le plus grand soin

Un bon grossiste fait immédiatement la différence entre un site de dropshipping qui réussit et un site e-commerce qui ferme boutique.

Se lancer dans le dropshipping n’est pas difficile. Aujourd’hui, il est possible de monter son site de drop shipping sans avoir de compétences informatiques et en l’espace de quelques minutes.

Là où les choses se corsent, c’est au-niveau de la sélection de fournisseurs qualifiés.

Pour obtenir des tarifs avantageux, vous devrez vous référer à des prestataires étrangers. Il faut que les tarifs de vente et de livraison soient attractifs pour vous permettre de dégager suffisamment de bénéfices.

Toutefois, la qualité des produits doit être au rendez-vous et les délais de livraison respectés. Si un client est mécontent, ce n’est pas au fournisseur étranger qu’il s’en prendra, mais à vous.

Ce qui nous amène au dernier point :

Mettre l’accent sur le service client

Vous externalisez la production et l’expédition. Vous pouvez aussi sous-traiter votre marketing. Mais jamais, vous ne devriez confier le service client à une structure externe.

Proposer un bon service client, c’est répondre au mail dans un délai raisonnable. C’est être joignable par le biais de plusieurs canaux. C’est proposer des solutions tangibles en cas de plaintes ou réclamations. C’est être à l’écoute du client, tout simplement.

Partager >>