Un centre de contrôle technique propose désormais l’examen du Code de la route

Ceux qui possèdent déjà le permis de conduire ont eu l’occasion de passer le Code de la route dans un centre d’examen spécifique. Toutefois, depuis quelques années, le secteur est frappé de plein fouet par une pénurie, ce qui a engendré des retards considérables.

Le lieu d’examen du Code de la route a été touché par une réforme en 2016

L’année dernière, les candidats étaient contraints de patienter pendant plusieurs mois afin d’espérer obtenir une date pour l’examen théorique et pratique. La demande était beaucoup trop forte par rapport à l’offre. Emmanuel Macron a donc eu l’idée en 2016 de dévoiler un nouveau concept pour passer l’examen du Code de la route dans les meilleures conditions. Au cours de l’été, une loi est entrée en vigueur, son objectif consiste à donner l’autorisation à des entreprises privées de recevoir les participants. La Poste a rapidement été la première à jouir de ce format, mais elle est désormais rejointe par la SGS.

Ouvrir d’autres locaux afin de réduire le délai d’attente entre les tentatives

Cette entreprise a la particularité de posséder des réseaux de centres de contrôle technique. Vous pourriez penser que cette actualité insolite est anodine, mais elle est en réalité très réjouissante pour tous les candidats. En ouvrant les portes de nombreux locaux compatibles avec l’examen du Code de la route, il est possible de réduire au maximum le délai d’attente que ce soit pour une première ou une seconde tentative. Le fonctionnement est toutefois quelque peu différent, car les participants répondent aux questions via une tablette. Les résultats ne sont de ce fait pas transmis immédiatement, il est impératif de patienter quelques heures.

Les facteurs de La Poste se transforment déjà en examinateurs

Certains se questionnent sans doute sur l’objectif de ces entreprises privées qui acceptent ce mode opératoire. L’explication est relativement simple puisque cela permet de diversifier les prestations. La Poste est ciblée depuis quelques années par une perte d’activité qui s’avère être colossale. Avec l’essor d’Internet, les consommateurs ont de moins en moins recours à ces locaux que ce soit pour l’envoi d’un courrier, le retrait d’argent ou encore la transmission d’une lettre. Les mails, les services en ligne ainsi que les formulaires pour adresser un colis ont réduit au maximum les agissements de cette structure. Par conséquent, avec cette nouveauté, La Poste peut toucher un secteur différent.

C’est désormais au centre de contrôle technique de rejoindre le mouvement

Le concept est pratiquement similaire pour ces réseaux de centres de contrôle technique. En acceptant de surveiller les candidats pendant cette session du Code de la route, les dirigeants peuvent attirer leur regard indirectement sur leurs activités. Dans tous les cas, les personnes ont été contraintes de suivre une formation, mais il est judicieux de préciser qu’elles ont seulement un rôle d’examinateur. En effet, elles ont la lourde tâche d’accueillir les participants, de s’assurer du bon déroulement de cette session et leur nouvelle fonction s’arrête à ce stade. La Poste installée à proximité de votre domicile propose éventuellement ce mode opératoire.

Le déroulement de l’examen du Code de la route est identique

Il suffit de se renseigner afin de s’inscrire si toutefois vous avez l’intention de passer cet examen. Bien sûr, vous devez impérativement réviser ce dernier qui demande des connaissances poussées. Inutile de se rendre dans une auto-école puisque toutes les informations sont rassemblées sur la toile. Une plateforme spécialisée vous permet de tester vos compétences gratuitement grâce à un mode opératoire similaire à celui observé pour l’examen officiel. En effet, plusieurs réponses s’affichent en dessous d’une photo que vous devez étudier avec la plus grande attention. Il suffira de cliquer sur celles susceptibles de correspondre à la réalité.

Partager >>
S'inscrire à notre Newsletter gratuite

S'inscrire à notre Newsletter gratuite

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir dans votre boite mail les derniers articles une fois par semaine.

Vous êtes inscrit