Travailler en Suisse : comment faire ?

Avec plus de 50 000 jeunes Français qui y travaillent, la Suisse est considérée aujourd’hui comme le paradis des jeunes frontaliers.

Vous constatez qu’il est difficile de trouver un emploi en France. Alors vous avez décidé de tenter votre chance en Suisse ? Voici comment faire pour travailler dans ce pays.

  • Langue:

Si vous voulez travailler en Suisse et que vous ne maîtrisez que la langue française, optez pour la partie occidentale du pays dite « romande ». Cette zone correspond aux cantons de Genève, Neufchâtel, Jura, Vaud, Fribourg, Valais et Berne. Ils sont francophones.

Vous devriez aussi aimer : travailler au Québec

  • Permis de travail:

Vous n’êtes autorisé à travailler en Suisse que si vous possédez un permis de travail. Celui-ci est délivré par les autorités cantonales. Il existe 4 types de permis selon que vous souhaitez vous installer en Suisse ou rester vivre en France.

Si vous voulez travailler et habiter en Suisse, vous avez le choix entre le :

  • Permis L : la validité de celui-ci est de 4 mois à 1 an renouvelable.
  • Permis B : valable pendant 5 ans. Ce permis est délivré aux ressortissants de l’UE qui ont un contrat de travail d’au moins 1 an.
  • Permis C : il faut être ressortissant de l’UE, travailler et séjourner en Suisse pendant au moins 5 ans pour l’obtenir. Sa durée de validité est indéterminée.

Si vous voulez travailler en Suisse tout en continuant à vivre en France, vous avez le permis G ou frontalier. Ce permis est délivré aux ressortissants de l’UE qui souhaitent travailler en Suisse tout en gardant leur lieu de résidence dans leur pays d’origine. La seule condition pour l’obtenir est qu’ils doivent rentrer chez eux au moins une fois par semaine et posséder un contrat de travail. Ce permis est valable pendant 5 ans.

Avec ces permis, vous êtes libre de circuler et de vous déplacer partout en Suisse. Selon le cas, c’est vous ou votre employeur qui fait la demande de permis.

Une fois arrivé en Suisse, vous devez également faire une déclaration d’arrivée au contrôle des habitants de votre commune.

Concernant les impôts, si vous êtes titulaire d’un permis L, B ou G, vous serez directement prélevé à la source, c’est-à-dire par votre employeur. Au cas où vous auriez un permis C, vous payez vos impôts comme tous les Suisses à la fin de l’année sur déclaration.

Partager >>