Toubib or not toubib : Une vidéo humoristique pour trouver un médecin

Une commune bretonne choisi l’option d’une vidéo humoristique pour recruter un médecin : Toubib or not toubib. C’est le cas de celle de Landudec, à la pointe de la Bretagne, dans le Finistère qui est déjà en manque de médecin généraliste depuis environ 4 ans.

Pour atteindre cet objectif, le village a conçu une vidéo humoristique présentant les infrastructures et les atouts de la commune. Cette tentative originale de séduction des praticiens a été postée sur YouTube et enregistre déjà de nombreuses vues.

Une vidéo humoristique pour recruter un médecin, un concept novateur

La vidéo est disponible sur YouTube depuis la fin du mois de juillet, elle enregistre déjà plus de 100 000 vues. C’est la mise en scène savamment orchestrée d’une opération nommée « Generalist Dating » qui aura lieu le 20 octobre prochain dans la localité de Brest. L’Agence Régionale de Santé de Bretagne s’y est prise en proposant aux élus de convaincre, de la manière la plus simple et la plus agréable possible les futurs praticiens. Cette vidéo humoristique pour recruter un médecin a une durée de 60 secondes.

Les résultats ne se sont pas faits attendre, la commune a déjà enregistré quatre candidatures venant de la Tunisie, la Lybie, la Belgique et la France. Il est parfois difficile de recruter des médecins dans les campagnes, ceux-ci sont déjà peu nombreux et sont plus attirés vers les villes plus attrayantes disposant de meilleurs atouts. Le concept Toubib or not Toubib veut donc donner une chance aux 1 400 âmes de ce village Breton.

Une vidéo humoristique pour recruter un médecin face à un contexte de déserts médicaux croissants

On dénombre aujourd’hui en France métropolitaine 192 déserts médicaux dans les localités qui abritent près de 2,5 millions de personnes, d’après les Atlas Régionaux de la Démographie Médicale. Ce constat a été rendu public par le Conseil National de l’Ordre des Médecins (CNOM), le 26 novembre dernier.

La maison de santé de Landudec compte pourtant une kinésithérapeute, une infirmière et une ostéopathe, mais aucun généraliste. Ce cas est le reflet de la situation qui prévaut dans une dizaine de communes de Bigouden et plus largement dans une grande partie des régions françaises. Comme les Landudecois, les habitants des zones reculées doivent innover pour attirer les médecins.

La vidéo en question pour recruter un médecin à Landudec

Partager >>