Un tigre du Bengale arrache un homme d’un bateau de pêche

L’attaque s’est produite jeudi quand Sushil Manjhi, son fils et sa fille étaient à la pêche au crabe dans un ruisseau du parc national des Sundarbans en Inde.

L’attaque s’est produite jeudi, Sushil Manjhi, son fils et sa fille étaient à la pêche au crabe dans un ruisseau du le parc national des Sundarbans. Le tigre sauta à bord du bateau et serra ses mâchoires sur le cou de Manjhi.

Le tigre jeta rapidement mon père sur son dos et a donné un violent coup de patte  avant de disparaître dans la forêt.

Jyotish a déclaré par téléphone depuis son village de Lahiripur dans l’état du Bengale occidental que lui et sa sœur avaient essayé de battre l’animal avec des bâtons et un couteau sans succès. Son père a été emmené de force et est actuellement présumé mort par les autorités indiennes.

L’attaque souligne l’existence difficile de millions de pauvres Indiens qui gagnent leur vie en fouillant dans les forêts et les rivières, souvent au péril de prédateurs sauvages. Beaucoup de villageois pêchent le crabe dans les Sunderbans – même si c’est illégal dans la réserve protégée – parce qu’ils peuvent vendre à un bon prix les crabes sur les marchés des villes voisines.

Le parc national est l’une des plus grandes réserves pour le tigre du Bengale. L’attaque de jeudi était la quatrième agression mortelle par un tigre de cette année dans les Sunderbans selon un agent de la faune de la province de Sunderbans.

L’Inde a plus de la moitié des 3 200 tigres vivant à  l’état sauvage dans le monde, mais alors que le pays subit un développement effréné afin de répondre à la croissance de ses 1,2 milliard d’habitants, les habitats du tigre sont en nette diminution.

Les chiffres de tigres du Bengale vivants en activité ont également diminué en raison du braconnage endémique pour alimenter un marché florissant pour les organes et les os de tigre en Chine.

Partager >>