Solution de défiscalisation en 2018

N’importe quel particulier ou conseiller en gestion de patrimoine vous le confirmera : les impôts sont de véritables plaies qu’il faut essayer de réduire à tout prix. L’Etat prend parfois jusqu’à la moitié de vos revenus. Et c’est surtout le cas si vous n’investissez pas dans les bons marchés et que vous n’utilisez pas l’une des solutions de défiscalisation les plus en vogue en ce moment. En effet, afin d’aider les contribuables à échapper au paiement de sommes lourdes, plusieurs solutions de défiscalisation sont aujourd’hui proposées par le gouvernement. En voici quelques-unes des plus en vogue en cette année 2018.

Acheter des actions dans les PME

Afin d’inciter les particuliers à investir dans les PME, les autorités en place proposent désormais une réduction des participations sociales aux investisseurs. Ce bénéfice se compte à hauteur de 18 % de la somme investit, le tout plafonné à 9 000 euros pour une seule personne et 18 000 euros pour les couples. Ce qui peut représenter une defiscalisation intéressante.

Attention cependant, ce n’est pas n’importe quelle petite et moyenne entreprise qui sera éligible pour une défiscalisation.

Il faut que cette dernière emploie au moins 250 personnes et dispose d’un chiffre d’affaires de 50 millions d’euros au minimum. L’entité devra aussi être en activité depuis moins de 7 ans. Et l’investissement devra en outre avoir pour objectif une augmentation du capital de l’entreprise au fil des années. Il y a plusieurs possibilités d’achats d’actions dans les PME, on peut par exemple parler du fait de devenir un business angels.

Les dispositifs de défiscalisation immobilière

Vous êtes de ceux qui pensent que l’immobilier est le meilleur des placements ? Grand bien vous fasse ! Investir dans la pierre est à la fois un placement pour préparer sa retraite. En plus, plusieurs dispositifs de défiscalisation sont à votre disposition :

  • L’investissement Pinel : Ce dispositif a été reconduit et est encore en vigueur jusqu’à la fin de l’année. Pour investir dans l’immobilier Pinel, vous devez remplir quelques conditions. Il s’agit d’un investissement locatif. Le bail devra durer 6, 9 ou 12 ans. De plus, le bien en question devra être localisé dans les zones éligibles par la loi Pinel. À titre d’information, le dispositif Pinel propose une réduction fiscale plafonnée à 30 000 euros.
  • L’investissement Malraux : Encore reconduite, la loi Malraux ouvre également d’autres possibilités de défiscalisations aux particuliers. Cette dernière s’applique surtout dans le cadre de la préservation des quartiers historiques. Le dispositif Marlaux vous fera profiter d’un abattement fiscal calculé sur la base de dépenses engagées dans la restauration et la rénovation des lieux historiques. Mais attention, encore une fois, seuls les biens en locations pendant 9 ans seront éligibles.
  • Le PERP : Le PERP ou de sa forme longue Plan d’Épargne Retraite Populaire est aussi une alternative possible pour les particuliers souhaitant payer moins d’impôts. Par la même occasion, vous vous créez un compte épargne pour votre retraite. Les abattements possibles pour un PERP varient selon votre plafond déductible et les versements mensuels que vous faites.
Partager >>