Les objets connectés gagnent du terrain chez les médecins

D’après les sondages, on a trouvé que 25 % des professionnels de la santé utilisent des objets connectés tandis que 61 % utiliser des applications mobiles de santé pour réaliser leurs missions. On est en train d’assister à une révolution de la médecine. Pourquoi de tels changements dans un domaine aussi sensible ? La Mutuelle d’Assurance du Corps de Santé Français et Withings apportent leurs explications là dessus.

Objets connectés chez les médecins : un sondage pas très concluant

Une étude a été récemment faite par la Mutuelle d’Assurance du Corps de Santé Français et Withings à partir d’un questionnaire envoyé à 1037 professionnels dans le domaine de la santé de la MACSF. La première chose qu’on a pu discerner c’est que, contrairement à ce qu’on pense, les professionnels de la santé ont adopté la santé connectée.

L’e-santé a gagné du terrain et les médecins sont même classés dans la catégorie des « early adopters ». Le sondage a révélé qu’un médecin sur quatre en France utilise un objet connecté. Heureusement, l’utilisation est destinée à 57 % à un usage personnel plutôt que professionnel. Il ne s’agit donc pas d’un outil médical.

Les 43 % de ses médecins avouent qu’ils utilisent ces objets afin d’émettre un diagnostic. De plus, à part ces objets connectés, deux tiers des médecins utilisent des applications mobiles. L’usage s’applique surtout aux encyclopédies médicales plus qu’au diagnostic.

Objets connectés chez les médecins : les inquiétudes

Cette tendance inquiète les patients et certains professionnels. On se pose beaucoup de question sur la fiabilité des informations qu’on y trouve. Le frein de la diffusion de ses objets reste le manque de confiance que les médecins les attribuent.

C’est surtout la peur de casser la règle du secret médical qui permet de contenir cette tendance actuellement. La seconde raison est la retenue car 34% s’interrogent sur la possibilité qu’une application puisse être la source de la dégradation de la santé du patient.

« Cependant, certaines personnes sont d’accord pour dire que les objets connectés peuvent apporter leur aide dans la pratique médicale. De même, les patients sont encouragés à s’intéresser un peu plus à leur santé en utilisant des applications de suivi sanitaire par exemple.

Partager >>
S'inscrire à notre Newsletter gratuite

S'inscrire à notre Newsletter gratuite

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir dans votre boite mail les derniers articles une fois par semaine.

Vous êtes inscrit