Sanofi et Google fondent une co-entreprise dans la lutte contre le diabète

Sanofi et Google ont convenu tous deux de fonder une co-entreprise dans la lutte contre le diabète en développant des objets connectés. Sanofi est un géant pharmaceutique français et Google par sa filiale Verily spécialisé dans la santé ont basé leur entreprise baptisée « Onduo » à Boston.

L’Agence France Presse a par ailleurs indiqué que Sanofi et Verily ont investi dans l’entreprise à parts égales, soit un montant de 248 millions de dollars. Le but visé est de développer des soins pharmaceutiques, des appareils connectés pour faciliter la prise en charge des diabétiques. La création de la co-entreprise Onduo avait été annoncée par les deux géants il y a un an.

Sanofi et Google dans la lutte contre le diabète : un duo pour échanger leur savoir-faire

Ce n’est pas un hasard si Google et Sanofi ont ensemble fondé la co-entreprise Onduo. Chacun pourra bénéficier de l’expertise de l’autre dans son domaine de prédilection. Cette collaboration a donc pour but d’associer l’expertise de Sanofi en matière de traitements médicamenteux aux patients diabétiques et le savoir-faire de Verily dans le développement des logiciels et objets connectés.

Dans un communiqué conjoint, Sanofi et Google ont indiqué que : « La mission d’Onduo est d’aidé les personnes atteintes du diabète à vivre pleinement une vie saine en développant des solutions globales qui combinent des appareils, des logiciels, des médicaments et des soins professionnels pour permettre une gestion simple et intelligente de la maladie ».

La co-entreprise de Sanofi et Google basée à Boston

La nouvelle co-entreprise fondée par Sanofi et Google dans la lutte contre le diabète sera basée à Boston aux États-Unis. Là encore, la ville n’a pas été choisie au hasard, elle est l’une des mégalopoles mondiales spécialisées dans les biotechnologies et l’industrie pharmaceutique. Or, Sanofi avait déjà été implanté depuis quelques années à Boston. 

Onduo va s’attaquer dans une première phase au diabète de type 2 qui se caractérise par un dysfonctionnement de l’insuline. Le diabète de type 2 parfois observé dans l »obésité infantile est le plus répandu au monde avec près de 90 % des cas de diabètes. Dans une seconde phase, la co-entreprise va développer ses activités au diabète de type 1 qui concerne les patients qui doivent s’administrer quotidiennement l’insuline.

Partager >>