Remaniement au sein du Conseil Municipal de Fontenay-le-Comte

Le Conseil Municipal de Fontenay-le-Comte est composé de trente-trois élus, dont le Maire, dix adjoints et vingt-deux conseillers municipaux. En ce mois d’avril, la mairie de la ville a connu un léger remaniement. De ce fait, quelques changements ont été opérés. On peut constater que tous les adjoints ont avancé dans l’ordre du tableau.

Le candidat Jean-Pierre Pétorin est élu au poste de neuvième adjoint avec un résultat de vote de vingt-trois « oui » et huit « blancs ». Après sa démission en tant que deuxième adjointe, Delphine Beziat conserve son siège de conseillère municipale. Sur les fonctions aux finances de la ville, laissées par cette dernière, c’est Michel Biré qui les récupère.

La finance de Fontenay-le-Comte : une nouvelle responsabilité pour Michel Biré

Le maire de la ville de Fontenay-le-Comte, Jean-Michel Lalère soutient Michel Biré, celui qui vient de prendre les finances de la ville. En effet, ce dernier occupe aujourd’hui deux fonctions puisqu’il reste le troisième vice-président de la communauté de communes. Il aura la lourde tâche d’éviter d’éventuels risques de conflit d’intérêts que craint Dominique Chartier « L’humain d’abord, Fontenay à gauche ». Delphine Beziat est également du côté de Michel Biré en affirmant que son successeur a les compétences pour réussir. Michel Biré se protège et avise que le maire sortant de 2014, Hugues Fourage aurait également donné les deux fonctions à son ancien adjoint aux finances, Jean Paul Marcorps s’il avait été élu.

Une opposition sur le remaniement dans le Conseil Municipal : Dominique Chartier

Même si la situation satisfait certains membres du Conseil Municipal de Fontenay-le-Comte, Madame Dominique Chartier quant à elle ne se montre pas persuadée et insiste en annonçant son point de vue. Elle explique qu’il s’agit d’une question de principe et non pas d’une question de personne. Ce qui la dérange le plus se situe dans la double fonction de Michel Biré. C’est la possibilité d’apparition de problèmes sur la répartition des charges. Cependant, Delphine Beziat éclaircit et rassure tout le monde en signalant que la décision n’a été prise que seulement après concertations.

Partager >>
S'inscrire à notre Newsletter gratuite

S'inscrire à notre Newsletter gratuite

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir dans votre boite mail les derniers articles une fois par semaine.

Vous êtes inscrit