Comment profiter des atouts de l’assurance vie en 2018 ?

L’assurance vie est un mode d’épargne pour la retraite ou pour constituer un héritage à un bénéficiaire après le décès de l’assuré. Lorsque vous souscrivez à une assurance vie, vous bénéficiez de nombreux avantages fiscaux. Dans cet article, nous proposons une liste des principaux avantages à souscrire une assurance vie et de comment en profiter au cours de cette année 2018.

PFU : nouvelle réforme fiscale

Le prélèvement forfaitaire unique (PFU) est une loi entrée en vigueur le 1er janvier 2018 relatif au rachat de certains contrats d’assurance. Le PFU concerne essentiellement le taux de l’assurance vie 2018. L’application, ou non, de cette loi dépend du montant et de la date des versements. Il faut donc retenir que la date considérée comme référence est le 27 septembre 2017 et le montant est de 150 000 .

Versements avant le 27 septembre 2017

Pour tous les versements effectués avant le 27 septembre 2017, aucun changement n’est opéré. Par ailleurs, lorsque l’assuré désire retirer son investissement avant 8 ans, l’IR (impôt sur le revenu) est appliqué à son épargne. Dans certains cas, l’épargne est soumise à un prélèvement forfaitaire libératoire (PFL) de 35 % pour les contrats avant 4 ans et de 15 % pour les contrats compris entre 4 et 8 ans. Lorsque le souscripteur désire retirer son épargne après 8 ans, le prélèvement est de 7,5 %. Quant aux prélèvements sociaux (PS), ils sont de 17,2 %.

Le PFU pour les versements après le 27 septembre 2017

Le prélèvement forfaitaire unique au taux de 30 % est un dispositif en vigueur depuis le 1er janvier 2018. Ainsi, on a 12,8 % pour l’impôt sur le revenu et 17,2 % pour les prélèvements sociaux. L’application du PFU à l’assurance vie permet d’obtenir des modalités d’imposition sur les revenus relatifs aux versements effectués après le 27 septembre 2017. Lorsque les prélèvements sociaux sont exonérés, on obtient :

·         pour les souscriptions d’une durée inférieure à 8 ans : les fonds épargnés sont soumis au PFU de 12,8 %

·         pour les souscriptions d’une durée supérieure à 8 ans : lorsque les versements n’excèdent pas 150 000 €, les revenus sont soumis au prélèvement forfaitaire libératoire de 7,5 %. Au-delà de cette somme, le PFU de 12,8 % est appliqué.

Ajoutons que l’abattement annuel de 4 600 € individuellement et de 9 200 € en couple, sont appliqués aux contrats d’une durée supérieure à 8 ans. Afin de connaitre le montant exact de vos versements et vous assurer que la limite de 150 000 € n’est pas atteinte, il est conseillé de prendre en compte tous les contrats établis. Dans le cas où vous avez souscrit auprès de plusieurs assureurs, vous devez contrôler et évaluer le montant global de vos versements.

Avec un taux maximum de 12,8 %, lorsque les prélèvements sociaux sont exonérés, le PFU offre des avantages fiscaux très considérables. Toutefois, seuls les versements effectués après le 27 septembre 2017 pourront bénéficier de cette offre. Pour tous les versements effectués avant cette date, le montant est soumis au prélèvement forfaitaire libératoire de 35 %, 15 % et 7,5 % selon le cas.

Partager >>
S'inscrire à notre Newsletter gratuite

S'inscrire à notre Newsletter gratuite

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir dans votre boite mail les derniers articles une fois par semaine.

Vous êtes inscrit