Prix de la consultation : négociations bloquées entre Assurance maladie et médecins

Après trois jours d’intenses négociations sur le prix de la consultation entre l’Assurance maladie et les médecins généralistes, un accord n’a pas toujours été signé. Les désaccords portent essentiellement sur la revalorisation des consultations à 25 € qui doit se faire en deux temps.

Sur ce, les syndicats s’y opposent jugeant que le projet de convention quinquennale est trop long. En effet, il faudra que les praticiens attendent 2018 pour que cette revalorisation prenne effet. Pour les médecins, cela doit se faire en une seule étape et si on s’en tient à leurs déclarations, ils ne pourront pas signer si les choses restent en l’état.

Prix de la consultation en deux temps : pas de compromis pour les syndicats

Rappelons que c’est depuis le mois de février que les syndicats de médecins et l’Assurance maladie sont sur la table des négociations en ce qui concerne le prix de la consultation. La session finale de trois jours entre mardi et jeudi passé qui devait entériner un accord s’est soldée une fois de plus par un désaccord.

L’Assurance maladie a bien donné son accord pour une revalorisation des prix de la consultation, mais en deux temps : elle passerait de 23 à 24 € dès le 1er avril 2017 et par la suite à 25 € au 1er décembre 2018. Par contre, les médecins et leurs syndicats souhaitent plutôt une application des prix de consultation en une seule étape. Claude Leicher du syndicat MG France a précisé : « en l’état, on ne signe pas ».

1,25 milliard d’euros mis sur la table par l’Assurance maladie

La somme qui est proposée par l’Assurance maladie se situe entre 910 et 920 millions d’euros d’après les propos de Nicolas Revel, directeur général de l’Assurance Maladie. Ce montant connaîtra une hausse substantielle pour atteindre 1,25 milliard d’euros en 2019 si on tient compte de la part des mutuelles.

Fort de cette avancée, Nicolas Revel a rappelé aux syndicats des médecins que : « Même s’il n’y a pas tout, il faut quand même signer ». Pour trouver une attente définitive, une rencontre est prévue ce mardi 26 juillet à l’Élysée entre MG France et un représentant du Président Hollande.

Partager >>
S'inscrire à notre Newsletter gratuite

S'inscrire à notre Newsletter gratuite

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir dans votre boite mail les derniers articles une fois par semaine.

Vous êtes inscrit