Les privilèges de L’Etat accordés à Nicolas Sarkozy dévoilés par Mediapart

Le site d’information Médiapart révèle le détail des avantages perçus par Nicolas Sarkozy en sa qualité d’ancien président de la République.

À l’heure où la France traverse une importante crise économique, les dépenses imputables à Nicolas Sarkozy suscitent une certaine indignation et interrogent sur la pertinence de tels privilèges.

Plusieurs ministres socialistes avaient récemment pointé du doigt les largesses accordées par la République à Nicolas Sarkozy et avaient demandé l’abandon de ces avantages en fin d’année 2014. Ce sont des privilèges dont bénéficient tous les anciens présidents depuis 1985 et qui représentent un poste de dépense considérable étant donné la situation financière actuelle de la France.

Pour la première fois, le détail des dépenses accordées à un ancien président, en l’occurrence Nicolas Sarkozy, vient d’être dévoilé. Le site d’information Médiapart révèle le détail des factures de Nicolas Sarkozy qui sont à la charge de l’État. Ainsi, 1,6 million d’euros de frais de personnel sont constatés entre mai 2012 et décembre 2014. Il s’agit de la rémunération des collaborateurs de Nicolas Sarkozy qui sont mis à son service par la République.

Près deux 2 millions d’euros dépensés en moins de 3 ans

Au total, 5 conseillers et 5 fonctionnaires lui sont attribués. À savoir que le site Médiapart révèle aussi que la demie soeur de Carla Bruni-Sarkozy, Consuelo Remmert, occupe le poste de « conseillère diplomatique » au sein de l’équipe de Nicolas Sarkozy. Le salaire moyen d’un conseiller étant estimé entre 5000 et 7000 euros par mois. Les frais attribués à la rémunération de ce personnel s’élèveraient donc à 1,6 million d’euros pour une période de deux ans et demi.

L’enquête menée par Médiapart met en évidence d’autres sommes importantes comme celles allouées au loyer d’un logement de 320 m2 dont les mensualités sont de 16 000 euros, soit 196 000 euros par an. Enfin, d’autres largesses à l’égard de Nicolas Sarkozy sont constatées comme les travaux effectués dans ses bureaux de la rue Miromesnil qui ont coûté plus de 55 000 euros. Une voiture neuve d’une valeur d’environ 50 000 euros a également été fournie à Nicolas Sarkozy. Les factures qu’elle engendre par an s’élèvent à plus de 9 000 euros.

Partager >>
S'inscrire à notre Newsletter gratuite

S'inscrire à notre Newsletter gratuite

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir dans votre boite mail les derniers articles une fois par semaine.

Vous êtes inscrit