Pollution de l’air : 10 % de décès et 225 milliards de dollars à l’économie mondiale

10 % de décès et 225 milliards de dollars à l’économie mondiale, ces chiffres publiés hier dans un rapport de la Banque Mondiale traduisent l’urgence d’une action efficace face aux questions de pollution atmosphérique. Selon ledit rapport, la pollution de l’air serait la quatrième cause de décès dans le monde.

En 2013, 5,5 millions de personnes sont mortes suite aux effets de la pollution atmosphérique. Pour Laura Tuck, vice-présidente de la Banque mondiale pour le développement durable, il est question de « trouver un écho chez les décideurs et faire en sorte que l’on consacre davantage de ressources à l’amélioration de la qualité de l’air »

La pollution de l’air cause 10 % de décès mondiaux, un fléau planétaire

Les grands foyers de morbidité se comptent souvent dans les régions à forte densité humaine. Dans ces régions, l’urbanisation se fait dans un rythme accéléré et de manière spontanée. Le rapport précise également que le recours aux combustibles solides pour les besoins domestiques (cuisson, chauffage) provoque des maladies graves. En Asie, de tous les décès du fait de la pollution, plus de la moitié est occasionnée par la pollution intérieure ; réchaud à charbon, combustible de la biomasse, etc.

Malgré l’amélioration constante des services sanitaires avec des recherches toujours plus poussées, il est important de démocratiser le recours aux énergies propres. La prolifération des maladies cardiovasculaires (40 % des décès dus à la pollution de l’air), des cancers des poumons, infections respiratoires, toutes causées par la mauvaise qualité de l’air aurait en 2013 causé 1 mort sur 10.

La Pollution cause 225 milliards de dollars de perte dans l’économie mondiale

La question de l’impact sur le revenu au travail n’est pas moins importante. Dans les pays à revenus faibles ou intermédiaires, 90 % de la population est exposée aux effets néfastes de la pollution atmosphérique.

L’Afrique subsaharienne qui se caractérise par une population jeune perd chaque année l’équivalent de 0,61 % du PIB, suite aux décès causés par la pollution. Les dépenses sanitaires, cumulées aux pertes sur le revenu au travail, du fait de la pollution atmosphérique coûtent 225 milliards de dollars à l’économie mondiale chaque année.

Partager >>
S'inscrire à notre Newsletter gratuite

S'inscrire à notre Newsletter gratuite

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir dans votre boite mail les derniers articles une fois par semaine.

Vous êtes inscrit