Origine orgasme féminin : le mystère enfin résolu !

L’origine de l’orgasme féminin a été dévoilée par deux scientifiques de l’Université de Yale. Avoir un orgasme c’est le credo de tout adulte sexuellement actif sauf qu’à la différence de l’orgasme masculin qui est entièrement connu et maîtrisé, celui de la femme était jusqu’ici un véritable mystère pour tous.

À l’époque déjà, un célèbre philosophe se posait la question de savoir comment une femme pouvait mener une vie sans encombre, sans avoir jamais connu d’orgasme. C’était sans compter sur les scientifiques qui ont trouvé « la » réponse. Une étude menée par deux chercheurs expérimentés, Mihaela Pavličev, du Cincinnati Children’s Hospital Medical Center et Günter Wagner, de l’Université de Yale révèle que l’orgasme féminin n’est rien d’autre qu’une manifestation de l’évolution humaine.

Origine de l’orgasme féminin : un signe de l’évolution ?

Relayé dans le journal très célèbre Experimental zoology, cette étude sur l’origine de l’orgasme féminin a été réalisée dans le sens de l’évolution de l’espèce humaine. Basée sur la ressemblance interne qui nous unit à certains mammifères, les chercheurs ont pris comme objet de l’expérience, les chattes, les lapines et les chamelles. Ils sont partis de l’idée selon laquelle, autrefois, l’orgasme chez la femme permettait de déclencher l’ovulation.

Or, nous savons très bien que chez l’humain, l’ovulation est spontanée et tout à fait naturelle chez la femme, ce qui n’est pas le cas chez les animaux. Chez ces derniers, l’ovulation dépend entièrement du mâle et ce, après un rapport sexuel. Par contre, une réalité unie l’homme à l’animal. Lorsque la femme a un orgasme, elle secrète de la prolactine et de l’ocytocine, deux hormones qui sont également présentes chez ces animaux lors de leurs ovulations provoquées.

Origine de l’orgasme féminin : les conclusions à tirer

Le débat est très grand sur les fonctions de l’organisme féminin, mais on sait aujourd’hui que l’orgasme féminin n’a pas de lien avec l’ovulation féminine. Fort est de conclure que pour l’espèce humaine, l’orgasme féminin est complètement écarté du phénomène de reproduction et serait juste une stimulation pour le plaisir personnel.

Néanmoins, les similitudes hormonales sur l’origine de l’orgasme féminin découvertes par les spécialistes avec certains mammifères servent à prouver que l’orgasme autrefois ne servait pas uniquement au plaisir, mais entrait complètement dans les différentes phases importantes de la reproduction. Si l’homme a évolué ces 750.000 dernières années, les caractéristiques sexuelles elles ne sont pas en reste du moins d’après ce que nous révèle cette étude.

Partager >>
S'inscrire à notre Newsletter gratuite

S'inscrire à notre Newsletter gratuite

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir dans votre boite mail les derniers articles une fois par semaine.

Vous êtes inscrit