Obésité infantile : Les enfants américains consomment trois fois plus de sucres ajoutés

Ce n’est pas une surprise, les enfants américains consomment trop de sucres, et les chiffres sont assez surprenants : en effet, les Américains sont réputés pour consommer trois fois plus de sucres ajoutés que la moyenne recommandée.

D’après le bilan du comité de l’Association américaine de cardiologie, il apparaît que ceux-ci consomment à peu près l’équivalent de 19 cuillères à café de sucres ajoutés par jour. À la suite de ce bilan rendu public, cette association a prescrit une série de recommandations concernant les produits sucrés. Il s’agit en général d’éviter des excès et de prôner la modération.

Les enfants américains consomment trop de sucres, cause de nombreuses maladies

Les experts américains qui militent auprès des industriels, en faveur de la limitation du recours systématique aux sucres par les enfants soulignent que « manger les aliments riches en sucres ajoutés pendant l’enfance, augmente les risques de développer les maladies cardiaques, d’être obèse ou de souffrir d’une tension artérielle élevée ». Différentes études ont abouti au fait que la consommation d’aliments y compris des boissons riches en sucres ajoutés est associée à l’apparition de ces maladies.

Ces risques peuvent sérieusement entacher le développement non seulement de l’enfant, mais aussi de l’adulte. La Dre Miriam Vos, universitaire d’Emory et auteure principale des recommandations confirme que les enfants américains consomment trop de sucres et ceci agit sur leurs habitudes alimentaires. Ils ont ainsi tendance à négliger les aliments qui sont pourtant bons pour leur santé à l’exemple des fruits, des légumes, des céréales, des produits laitiers pourtant faibles en matière grasse.

Les enfants américains consomment trop de sucres : comment inverser la tendance ?

Miriam Vos précise à cet effet : « notre recommandation cible est la même pour tous les enfants de 2 à 18 ans afin de simplifier les choses pour les parents et les spécialistes de la santé publique ».

Un contenu de recommandations qu’on retrouve également dans celles de l’Organisation mondiale de la santé, avec une insistance sur le maintien au quotidien à 10 %, l’énergie provenant du sucre. Pour réduire l’insuline, précurseur du diabète de type 2, elle ajoute : « Pour la plupart des enfants, ne pas manger plus de six cuillères à café de sucres ajoutés par jour est un objectif sain et atteignable ».

Partager >>