Nucléaire : Ségolène Royal veut créer en France « une nouvelle génération de réacteurs »

La ministre de l’Écologie, Ségolène Royale, met l’énergie nucléaire au coeur de sa politique énergétique et se déclare favorable à une nouvelle génération de réacteurs nucléaires sur le territoire national.

Alors que Ségolène Royale avait, en 2011, déclaré vouloir réduire l’énergie issue du nucléaire « à une énergie d’appoint », son discours a depuis beaucoup changé. Interviewée par « L’Usine Nouvelle », l’actuelle ministre de l’Écologie place l’énergie nucléaire au centre de la politique énergétique qu’elle défend et estime que « le nucléaire est un atout évident ».

Selon la ministre, l’énergie nucléaire permet la « sécurité énergétique « de la France et est un atout pour l’industrie française qui doit rester performante et compétitive. Elle explique cependant que la production d’énergie nucléaire doit être conçue dans un cadre raisonné et qu’« il faut penser la demande nucléaire de manière intelligente dans un contexte de mix énergétique ».

Plus de 55 milliards d’investissements pour rénover le parc nucléaire français

Ajoutant à ceci que « EDF doit se positionner dans une offre énergétique variée. Elle doit être capable de vendre à la Pologne du nucléaire, mais aussi du renouvelable ». Enfin, face au vieillissement du parc nucléaire français, Ségolène Royale considère que des investissements sont à faire et que la somme colossale de 55 milliards d’euros d’investissement est à envisager.

Elle compte notamment de « programmer la construction d’une nouvelle génération de réacteurs, qui prendront la place des anciennes centrales lorsque celles-ci ne pourront plus être rénovées ». ce discours va à l’encontre de ce qu’elle avait déclaré lors de la primaire socialiste en 2011 quand elle avait émis le souhait de ramener le nucléaire « à une énergie d’appoint » et s’était prononcée pour une sortie du nucléaire en France à « échéance de 40 ans maximum ».

Partager >>