Les migraines augmenteraient les risques d’infarctus et/ou d’AVC chez les femmes

Une étude allemande récente vient de démontrer que les femmes souffrant de maux de tête chroniques seraient en général plus exposées aux problèmes cardiaques. Une expérience a été menée sur plus de 115 000 femmes âgées entre 25 et 42 ans sur une période de 12 ans.

Les résultats sont sans appel : 15% de femmes de cet échantillon de la population souffrent de migraines, mais ce qui est assez incroyable, c’est le risque d’insuffisance cardiaque qui est de 50 % plus élevée chez ces femmes, celui des infarctus de 39 % et pour le cas des AVC, 62%. Ces données sont pourtant vivement contestées par dans la famille scientifique.

Une étude qui s’applique uniquement aux des femmes

D’après cette analyse et les résultats annoncés par les chercheurs de l’université de Berlin dans le British Medical Journal, on ne peut s’empêcher de s’interroger sur la corrélation entre les migraines et les maladies cardiovasculaires chez les femmes. Sur les 1 300 cas de maladies cardiovasculaires, on a pu recenser 223 décès. Ces chiffres concernent uniquement les femmes puisqu’aucun phénomène similaire n’a été observé dans la population masculine.

Toutefois, plusieurs praticiens ont émis des doutes face à ces résultats. Ils évoquent le fait qu’il est difficile de diagnostiquer les migraines et que plusieurs patientes migraineuses pourraient souffrir d’une tout autre pathologie. Pour le cas de la France, les maladies cardiovasculaires constituent la deuxième cause de mortalité avec plus de 150 000 décès tous les ans.

Les réserves de la communauté scientifique

Malgré toute l’expertise de cette étude, la communauté scientifique n’a pas hésité à émettre des doutes, notamment sur la complexité de diagnostic des migraines. En France, on estime que 12 % de la population souffre de migraine, mais ce chiffre reste sous-évalué dû à la faible consultation des Français de leur médecin en cas de migraine.

Selon le Dr Teshamae Monteith, neurologue à l’université de Miami ayant travaillé sur le sujet, relève tout de même que : « les patients qui souffrent de migraines et présentent des facteurs de risque vasculaires doivent respecter un mode de vie qui réduit le risque d’AVC, c’est-à-dire, pratiquer de l’exercice et suivre un régime alimentaire faible en graisses et riche en fruits et légumes »

Partager >>