Maladies cardiovasculaires : le beurre n’est pas mauvais pour la santé

Les débats sur le beurre sont légions. Ils tournent généralement sur la quantité de graisse contenue dans cet aliment qui forme à ce jour l’un des basiques de la cuisine française. Une dernière étude relève que le beurre n’est pas mauvais pour la santé, des scientifiques de l’université de Boston (États unis) ont tenté d’y apporter des éclaircissements.

Selon ces derniers, le beurre ne serait en aucun cas nuisible pour notre santé. Plus étonnant encore, le beurre pourrait aider à une baisse considérable de maladies cardiovasculaires et de diabètes. Les sceptiques vont se poser la question de savoir si ces résultats peuvent réellement être pris en compte. Pouvons-nous désormais nous y fier ?

Les études du beurre sur les maladies cardiovasculaires

La plus récente étude est celle des scientifiques américains qui pourrait rapporter des résultats fiables. Ils se sont également appuyés sur plus de 9 études précédentes en se basant aussi sur les données effectuées sur près de 15 pays (Europe, États-Unis…) depuis 2005. Les différentes études concernaient 640 000 individus âgés entre de 40 à 70 ans, chaque personne ayant été suivie pendant un an.

Pendant toute la période qu’a duré l’étude, les scientifiques ont remarqué que tous les individus qui consommaient du beurre dans un ratio d’environ 14 grammes par jour soit une cuillère à soupe étaient moins exposés au diabète et aux maladies cardiovasculaires. De quoi nous éloigner des idées reçues sur l’effet nocif du beurre sur notre santé. Le beurre consommé dans des portions raisonnables ne serait donc pas néfaste, mais au contraire nous mettrait à l’abri de certaines maladies du cœur.

Que faut-il en conclure sur le beurre ?

Selon l’auteur de l’étude le Dr Dariush Mozaffarian cité par le Daily Mail « Nos résultats suggèrent que le beurre ne doit n’être ni diabolisé ni considéré comme un aliment sur le retour pour une bonne santé ». Comme pour tout aliment, le beurre doit être inclus dans les repas pour une alimentation équilibrée, en d’autres termes avec modération et respect des quantités.

Cette étude ne doit pas être perçue comme une carte blanche à la consommation du beurre en tout temps, car tout excès d’un aliment quel qu’il soit nuit à la santé, il faut donc rester dans le cadre d’une alimentation équilibrée et saine.

Partager >>