Lille pose sa candidature pour accueillir l’Agence européenne du médicament

Après Lyon et Strasbourg, Lille rejoint la liste des villes candidates prêtes à accueillir l’Agence Européenne du Médicament (EMA). Créer en 1995, l’EMA est chargée d’autoriser la mise sur le marché des nouveaux médicaments dans l’Union européenne.

En Europe plusieurs autres géants de l’industrie pharmaceutique se bousculent pour l’abriter à l’exemple de l’Italie, et de l’Espagne qui militent déjà ouvertement pour obtenir son siège. Suite au Brexit et à la sortie de l’Angleterre de l’UE, l’Agence doit effectivement déménager son siège situé à Londres depuis sa création. Lille est prête à accueillir l’EMA et a officiellement lancé sa candidature ce jeudi pour accueillir l’agence.

Agence Européenne du Médicament : Lille prête à accueillir l’EMA, les arguments de taille !

Martine Aubry la maire de Lille, Xavier Bertrand le président du conseil régional des Hauts-de-France, et Damien Castelain le président de la métropole de Lille ont demandé sous forme de lettre ouverte à François Hollande et à son gouvernement de choisir Lille comme candidate pour la France.

Il faudra accueillir les 850 salariés de l’EMA et Lille a déjà rappelée qu’elle est la : « métropole européenne dont le rayonnement est reconnu en matière d’excellence scientifique et d’activité de recherche clinique, avec notamment le GIE Eurasanté qui regroupe le pôle de compétitivité Nutrition Santé Longévité, un bio-incubateur spécialisé en santé et le Parc Eurasanté… »

La ville nordiste revendique une proximité géographique avec Londres en faveur d’une délocalisation douce et sa position privilégiée en Europe. Elle est reconnue en matière d’excellence recherches scientifiques et d’activités de cliniques.

Agence Européenne du Médicament : Les portes de l’EMA s’ouvriront à Lille cette fois-ci ?

Lille avait déjà candidaté il y a vingt ans, mais Londres avait remporté la décision du choix d’implantation. Aujourd’hui, Lille est prête à accueillir l’EMA et revient dans les rangs avec une nouvelle dynamique sur sa candidature. Avec près de 27.000 travailleurs au sein de la filière Santé des Hauts-de-France, la métropole revendique également l’implantation de grands groupes pharmaceutiques.

Le Centre Hospitalier Régional Universitaire, l’un des premiers centres hospitalo-universitaires d’Europe, place également Lille à la pointe de la recherche. La capitale des Flandres est manifestement encore plus aujourd’hui un lieu extrêmement favorable pour l’accueil de cette grande institution.Ce serait un coup de boost pour la métropole Lilloise si l’Agence Européenne du Médicament venait à s’installer à Lille, tant pour les commerces que pour les subventions etc…

Partager >>