Le Reiki, une thérapie alternative qui se développe en France

Le REIKI est une méthode de soin fondé au 19e siècle par le japonais Mikao USUI. Elle a longtemps été considérée à tort comme une simple technique de guérison d’autrui. Pourtant, elle se révèle être un véritable soin pour le professionnel lui-même, avant d’être, dans une certaine mesure, une possible source de guérison pour autrui.

Une technique de méditation pour soi

Le REIKI signifie à la fois « énergie de l’univers » et « énergie spirituelle de vie« . Cela implique qu’il aide autant à entrer en relation avec tout l’univers qu’avec soi-même. La méthode REIKI est une méthode qui permet au praticien d’être en relation avec l’énergie qui l’entoure puis sa propre énergie intérieure.

La partie du REIKI qui concerne le travail avec autrui n’est dès lors qu’une part infime de la méthode. Le REIKI permettra au professionnel de parvenir à une hygiène personnelle parfaite.

Il s’agira d’abord de respecter certains principes de vie, qui l’aideront à maîtriser ses propres comportements et à trouver des solutions aux différents problèmes.

Avec ces principes, le praticien pourra, ensuite, réussir à quitter son être afin de revenir en lui-même, ressentir les différentes vibrations et énergies de ses prédécesseurs, puis recevoir l’énergie et la capacité de pratiquer les mantras. Ce n’est qu’à ce niveau que le praticien pourra être en parfait état de contrôle du REIKI et pourra en faire bénéficier le client. Pour en savoir plus sur la méthode, allez sur ce site

Un bénéfice pour autrui

Le REIKI est une méthode qui touche, au-delà du professionnel, le client aussi. En effet, le client qui souhaite guérir ne s’adresse pas au professionnel du REIKI comme il pourrait s’adresser à un guérisseur, mais plutôt à une personne capable de l’aider à se guérir lui-même. Dans ce sens, une fois que le professionnel a atteint l’état de contrôle du REIKI, il peut, par transmission, apposition des mains, le faire passer vers le client.

Cette méthode peut agir sur des maladies comme l’amyotrophie spinale, l’asthme ou encore les addictions comme le tabagisme. Pour cela, il n’est pas juste de penser que le praticien guérit le client. Il s’agit plutôt d’une aide apportée par le praticien afin que les capacités d’auto-régénération du client puissent être optimales. Il faut enfin préciser que le praticien utilisera la même méthode sur lui-même pour s’auto-guérir.

Partager >>
S'inscrire à notre Newsletter gratuite

S'inscrire à notre Newsletter gratuite

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir dans votre boite mail les derniers articles une fois par semaine.

Vous êtes inscrit