Le Maroc, numéro 1 des investissements en Afrique

Le Maroc est devenu la destination africaine préférée des investisseurs, selon les derniers chiffres de l’indice d’investissement en Afrique « Africa Investment Index 2018 » (AII).  Des données publiées par la division de recherche indépendante de Quantum Global en charge de l’AII, le Quantum Global Research Lab.

Le Maroc est désormais le pays africain  le plus attractif pour les investisseurs, avec plus de 2,5 milliards de dollars d’investissement direct étranger (IDE) injectés dans l’économie nationale en 2017. Des chiffres qui le placent donc en tête des pays africains et qui représentent une hausse de 12% par rapport à ceux de 2016.Ces résultats ont été présentés par Mthuli Ncube, directeur général du Quantum Global Research Lab, en marge de l’Africa CEO Forum, qui avait lieu à Abidjan, du 26 au 27 mars.

« Ce qui a propulsé le Maroc à la première position de l’AII c’est surtout l’envergure de son économie, son climat d’affaires très favorable et la gestion des risques macroéconomiques qu’il a fait sienne« , a-t-il déclaré.

Le Maroc « est reconnu comme étant l’un des meilleurs marchés émergents pour l’investissement à l’étranger. Les investisseurs internationaux se tournent vers un large éventail de secteurs, notamment l’énergie, les infrastructures, le tourisme et les TIC, entre autres« , a-t-il poursuivi.

L’organisme a tenu à souligner les nombreux efforts consentis par les autorités marocaines depuis une vingtaine d’années, afin de moderniser le pays et de le rendre attractif aux yeux des entreprises internationales.

Assainissement des dépenses publiques et de la gouvernance, solides engagements sociétaux, sociaux et environnementaux, sont autant d’efforts mis en avant par l’AII, qui y voit l’une des principales explications du succès marocain en termes de drainage et d’implantation des investissements.

La « vision » et le « leadership » du Maroc, notamment en termes de production d’énergies renouvelables, ou pour son choix de « se tourner vers l’Afrique, avec des sociétés comme Attijariwafa bank, Saham et bien d’autres », ont aussi été évoqués par l’AII.

Enfin, l’organisme indépendant a mis en avant différentes explications supplémentaires pour expliquer cette première place du Maroc. Un succès lié, selon l’AII, à « sa croissance économique soutenue, un emplacement géographique stratégique, la hausse de son investissement direct étranger, au niveau de sa dette extérieure, à des facteurs liés à son capital social et à un environnement d’affaires généralement favorable« .

L’AII est un indice qui est calculé en s’appuyant conjointement sur des indicateurs macroéconomiques, ainsi que financiers, et sur un indice mesurant la facilité à faire des affaires du Groupe de la Banque mondiale. L’AII établit un classement des pays par rapport au « caractère favorable aux affaires de l’environnement réglementaire ».

L’organisme Quantum Global regroupe différents établissements financiers spécialisés dans le capital investissement, la gestion des investissements, la recherche macro-économique et la modélisation économétrique.

Partager >>
S'inscrire à notre Newsletter gratuite

S'inscrire à notre Newsletter gratuite

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir dans votre boite mail les derniers articles une fois par semaine.

Vous êtes inscrit