Investir en bourse: 10 conseils pour gagner

Vous êtes néophyte en Bourse mais vous avez le goût du risque. Pour réussir vos premiers pas, numedia.fr vous livre 10 règles à suivre pour investir en bourse et vous initier à l’univers de la Bourse.

Plus simple d’accès, moins onéreux et plus rapide que les banques, les courtiers en ligne vous offrent la possibilité de gérer votre portefeuille en direct. Cependant la Bourse reste un univers risqué et, il ne s’agit pas de faire n’importe quoi.

1) Jouez avec de l’argent disponible

Il ne faut pas investir toute son épargne. Contrairement aux idées reçues, la Bourse est un placement à long terme. C’est donc un mauvais calcul que d’utiliser une épargne destinée à un futur achat. Seul le surplus doit être investi et surtout une épargne « libre ».
Rappelons que la Bourse peut rapporter gros mais que les risques sont grands. Evitez donc de vous retrouver dans la spirale infernale de l’endettement et n’investissez qu’à la hauteur de vos moyens.

2) Sélectionnez votre courtier.

Choisissez le courtier en ligne qui vous correspond le mieux en fonction de votre réel besoin. Calculez, analysez les coûts réels des investissements (frais, droits de garde, coûts des transactions…). Chiffrez l' »ordre moyen » que vous souhaitez faire (nombre de ventes et d’achats, montant des ordres) car les e-brokers proposent différentes formules en fonction de vos besoins. Ne négligez pas le type d’information que vous souhaitez recevoir en fonction du niveau de votre investissement.

3) Restez modeste.

Préférez un portefeuille de petite taille dans un premier temps. La gestion de quelques lignes est plus facile pour commencer et permet de mieux comprendre le fonctionnement de la Bourse. Cela vous permettra de vous familiariser avec les mécanismes financiers de la Bourse, et de vous habituer au fonctionnement de votre e-broker. La surveillance de votre portefeuille est essentielle: vous limiter à un petit nombre d’actions permet une meilleure maîtrise. De plus, le coût financier de gestion du portefeuille sera plus faible car les frais de garde et la facturation ligne par ligne seront moins importants.

4) Privilégiez le marché français.

Restez en France pour débuter. Le CAC 40 (panier des quarante plus fortes capitalisations françaises) offre déjà de nombreuses possibilités d’investissements. Gardez la tête froide et commencez par les ordres nationaux.
De plus, passer des ordres à l’étranger est complexe car il est plus difficile d’obtenir des informations sur les valeurs étrangères. Autre détail à ne pas négliger: les ordres internationaux coûtent plus cher. Ils peuvent même être très onéreux si ce sont des ordres passés par téléphone.
Autre avantage pour l’hexagone: la fiscalité allégée du PEA (600.000F de versement maximum par personne, soit 1,2 million pour un couple marié. Au-delà de 5 ans, les plus-values sont non imposables excepté les 10% de prélèvements sociaux. Pour mémoire, le taux d’imposition hors PEA est de 26%).

5) Achetez vos titres.

C’est certainement la partie la plus délicate car le non-initié est peu au courant de l’ensemble des sociétés cotées en Bourse. Pour commencer, il est préférable d’acheter les grandes valeurs. Elles offrent une certaine stabilité et l’information sur ces sociétés est plus accessible. De plus, ces valeurs s’échangent facilement sur le marché (demandes d’achat et de vente plus fréquentes). Donc si le besoin de liquidité se fait nécessaire, la vente pourra s’effectuer plus facilement.
Le portefeuille devra, par ailleurs, être diversifié. Ne mettez pas « tous vos œufs dans le même panier ». Tout placer sur un même type de valeur peut s’avérer catastrophique si ces actions baissent. Miser sur des actions trop volatiles (fortes variations des cours) peut rapporter un profit rapide comme une perte tout aussi accélérée. Mieux vaut diversifier votre portefeuille.

6) Sachez vendre.

Fixez-vous des objectifs sur les titres achetés. Une fois le but atteint, il ne faut pas hésiter à vous séparer de ces valeurs. Repousser la vente dans l’espoir de gagner toujours plus peut vous amener à perdre beaucoup. Il ne faut pas non plus hésiter à se démettre d’un titre qui ne cesse de baisser en pensant toujours que sa cote va remonter. Il est préférable de récupérer sa mobilité afin d’investir vers d’autres valeurs plus performantes plutôt que de garder une valeur qui baisse de jour en jour.

7) Passez votre ordre.

Il y a plusieurs façons d’acheter et/ou de vendre ses titres. Pour commencer, numedia.fr vous recommande de passer vos ordres « à cours limité ». Cela veut dire que l’on fixe une limite de prix aussi bien à la vente qu’à l’achat.
Exemple: vous possédez une action que vous souhaitez vendre à 10 euros. Vous allez ainsi passer un ordre de vente à cours limité de 10 euros. Si vous désirez acheter une action à 12 euros, vous allez passer un ordre d’achat à cours limité à 12 euros. L’ordre « à cours limité » garantit l’achat ou la vente à un prix que vous avez fixé. Par ce procédé, vous évitez les mauvaises surprises d’avoir acheté ou vendu une action à un prix non voulu. Mais attention: vous pouvez ne pas être servi si l’action n’atteint pas le cours fixé. L’autre type d’ordre qui vous permet la maîtrise des prix est le « tout ou rien ». Pour en savoir plus sur les autres manières de passer vos ordres, vous pouvez vous référer à notre dossier : Comprendre la Bourse.

8) N’achetez pas à crédit.

Emprunter pour jouer en Bourse en pensant réaliser un bon bénéfice peut s’avérer être un très mauvais calcul. Avec le service à règlement différé (SRD), l’achat des titres implique le règlement d’une commission en fin de mois et cela permet par ailleurs de bénéficier de l’effet de levier (achat plus important que les fonds disponibles). Profiter du report de paiement reste très attractif, mais c’est coûteux et surtout risqué pour les non-initiés.
Notre conseil: payez comptant à la hauteur de vos moyens.

9) Jouez la prudence.

Restez vigilant en suivant de façon régulière votre portefeuille. Suivez bien si les titres ont été vendus et/ou achetés et, à quel prix. Nous vous conseillons de garder toujours une certaine liquidité de votre portefeuille. Le fait d’investir une certaine somme dans des sicav monétaires ou dans des FCP monétaires, vous permet de garder des liquidités garanties en capital et vous offre une rentabilité assurée. Par la suite, rien ne vous empêche de les vendre pour les investir sur des titres plus dynamiques. Garder ce volant de liquidité, vous permet ensuite d’avoir la possibilité d’acheter des actions décotées (en espérant les revendre à un cours plus élevé) sans forcément toucher à votre portefeuille d’actions existant.

10) Tenez-vous informé.

Avoir les bons conseils. Avant d’acheter une valeur, il est nécessaire de se renseigner. Chaque lundi et jeudi, numedia.fr vous propose ses conseils de la semaine. Autre rendez-vous, tous les mercredis: l’analyse technique des marchés financiers. Consultez les sites comme: cob.fr, monep.fr, cmf-france.org, matif.fr et la presse spécialisée. Suivez l’évolution de l’environnement économique de vos titres ainsi que la santé financière des sociétés… sans oublier de lire avec attention l’ensemble des dépêches et informations de votre broker on line.

Maintenant que les conseils sont donnés, à vous de vous lancer dans le fabuleux monde de la Bourse. numedia.fr souhaite bonne chance à tous ses internautes…

Partager >>