Impôts : faut-il moins taxer les retraités ?

Le débat fait rage entre les partisans d’une imposition assouplie pour les retraités et les partisans d’une solidarité à l’impôt sans classes sociales.

Les retraités doivent-ils payer moins d’impôts que les personnes actives ? C’est sur ce point que les querelles enflent ces derniers jours, dans un climat de tensions économiques intense.

Alors que les retraités ne payent pas de cotisations au chômage ou encore de cotisations pour la retraite, les chiffres démontrent que ceux-ci s’acquittent de cotisations sociales santé plus faibles que les actifs. Les économistes soulèvent donc l’idée qu’il y a aujourd’hui un véritable déséquilibre entre les impôts versés par les retraités et leur niveau de vie qui n’est plus du tout similaire à celui du lendemain de la Seconde Guerre mondiale.

Ces ajustements fiscaux ne seraient, selon certains économiques, plus d’actualité. La Cour des Comptes évalue ce manque à gagner pour les recettes fiscales à près de 12 milliards d’euros, ce qui en période de crise, serait une véritable aubaine pour Bercy. Outre, cette fiscalité avantageuse sur de nombreux points, le rapport de la Cour des Comptes fustige la non-imposition de nombreux retraités à la taxe foncière et à la taxe d’habitation. Ces nombreuses inégalités génèrent un réel déséquilibre entre les personnes actives et des certains retraités bénéficiant d’un pouvoir d’achat supérieur une fois retraités…

Avec l’annonce du Premier ministre Manuel Valls d’une probable suppression d’une tranche d’imposition sur l’impôt sur le revenu, le débat devrait renaître …

Partager >>
S'inscrire à notre Newsletter gratuite

S'inscrire à notre Newsletter gratuite

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir dans votre boite mail les derniers articles une fois par semaine.

Vous êtes inscrit