Impôts 2016 : les revenus à déclarer

Depuis quelques jours, il est déjà possible de déclarer ses impôts en ligne et la procédure sur internet est devenue obligatoire pour les ménages ayant au moins un revenu fiscal de 40 000 euros.

L’impôt concerne l’ensemble des revenus liés à une activité professionnelle, mais il est important de souligner que tous les revenus ne sont pas obligatoirement imposables. Même s’il est possible par la suite de modifier les documents, il est souhaitable de faire le point pour être certain de ne rien oublier.

Bien connaître les revenus à déclarer

Il est bien connu que l’impôt porte sur les revenus qui concernent les activités professionnelles, mais tous ne doivent pas figurer systématiquement sur la déclaration d’impôt. Pour une entreprise qui recrute des apprentis, seule le montant supérieur à 17 490 € est à déclarer. Les indemnités d’accident de travail, de maladies professionnelles, d’inaptitude temporaire de travail sont imposables à 50% de leur montant. Depuis 2013, les contrats collectifs de complémentarité santé soutenu par un employeur sont jugés comme des biens en nature et doivent donc être déclarés.
Si vous avez un contrat de travail en CDD, la prime de fin de contrat est imposable, de même que celle versée en cas de rupture de contrat. Si licenciement il y a, les indemnités seront exonérées d’impôt, mais là encore le montant non imposable est plafonné. Les citoyens qui sont en RSA sont non imposables et pour les autres, au moment de remplir en ligne, il faut rappeler que certains revenus pourtant imposables ne sont pas pré-remplis comme les revenus fonciers, les revenus qui ne proviennent pas des salaires…

Voici les principaux revenus à déclarer

  • Les salaires et primes
  • Les avantages en nature et en espèces
  • Les remboursements de frais professionnels
  • Les indemnités journalières de sécurité sociale
  • La participation et l’intéressement
  • L’indemnité de départ volontaire
  • Les indemnités de licenciement
  • Les indemnités de fin de contrat ou de mission
  • Les indemnités de rupture du contrat de travail
  • Les indemnités pour rupture conventionnelle
  • L’indemnité de départ volontaire à la retraite
  • L’indemnité de mise à la retraite à l’initiative de l’employeur
  • L’indemnité de départ en préretraite avec rupture du contrat de travail
  • Allocations perçues en cas de chômage total…

 

Partager >>
S'inscrire à notre Newsletter gratuite

S'inscrire à notre Newsletter gratuite

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir dans votre boite mail les derniers articles une fois par semaine.

Vous êtes inscrit