Grossesse : déclencher l’accouchement des jumeaux à 37 semaines pour moins de complications

Déclencher plus tôt l’accouchement des jumeaux, voilà qui réduirait de façon significative le taux de mortalité néonatale dans le cas de grossesse gémellaire. Les résultats de plusieurs études publiées le 7 septembre et menées sur près de 35 000 grossesses gémellaires affirment en effet qu’à partir de la 38e semaine, pour 1000 naissances, il y aurait 8,8 % de décès supplémentaires de bébés du fait d’une augmentation des bébés mort-nés.

Or les jumeaux qui viennent au monde entre la 36e et la 37e semaine ont bien plus de chance de survivre. Une véritable révolution pour le suivi des grossesses gémellaires qui sont plus à risque que les grossesses uniques.

Déclencher l’accouchement des jumeaux : des risques de plus en plus maitrisés

Les études révèlent qu’en France sur 80 grossesses, une serait gémellaire. Cette aventure qui nécessite un suivi médicalisé particulier présente souvent de nombreux facteurs à risques. Les visites médicales sont plus régulières que dans le cas de grossesses uniques, il faut en effet surveiller les risques d’hypertension, des retards de croissance ou encore l’état du col de l’utérus, mais aussi la quantité du liquide amniotique et le placenta. L’une des complications récurrentes est l’arrivée précoce des bébés, souvent à 32 semaines de grossesse.

Toutefois, les chercheurs s’accordent à affirmer que déclencher plutôt l’accouchement des jumeaux à 37 semaines réduit les complications qui pourraient survenir que si la grossesse va à son terme soit à 40 semaines. Des complications souvent fatales pour l’un des bébés ou les deux.

Déclencher l’accouchement des jumeaux : Plus de chance de survie

Les études sur la durée optimale de la grossesse pour la réduction du taux de mortalité dans le cas de grossesse gémellaire bien qu’elles soient récentes, donnent déjà de bonnes perspectives pour leur suivi. Ces dernières se sont considérablement accrues ces dix dernières années.

À côté de l’hérédité considérée comme l’un des facteurs favorisant ce type de grossesse, le recours à la procréation médicalement assistée augmenterait le taux de grossesses gémellaires. De quoi mettre les bouchées doubles du côté de la recherche pour multiplier les chances de survie des bébés jumeaux.

Partager >>
S'inscrire à notre Newsletter gratuite

S'inscrire à notre Newsletter gratuite

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir dans votre boite mail les derniers articles une fois par semaine.

Vous êtes inscrit