Le drone Ehang 184 capable de transporter un passager bientôt testé dans le Nevada

Les premiers essais de drone habitable vont débuter aux Etats-Unis et plus précisément dans l’Etat du Nevada. Contre toute attente, il s’agit d’un drone fabriqué par une entreprise chinoise en occurrence Ehang 184. L’administration de cet Etat a donné son accord pour la tenue des essais en vol dans le but d’homologuer plus tard le drone s’il répond à des exigences de sécurité.

Depuis la démocratisation des drones et de nombreuses sociétés opérant dans ce domaine, les mentalités ont bien progressé. Il est envisageable que les taxis sans pilote feront partie dans les années à venir du système de transports publics.

Le drone vole à 500 mètres d’altitude pendant 23 minutes

L’appareil avait été présenté en janvier dernier au Salon international des technologies CES 2016 à Las Vegas aux Etats-Unis. Il est muni de quatre hélices et d’un moteur électrique, un quadricoptère à rotors coaxiaux pouvant transporter un passager de 100 kg à une altitude de 500 mètres pour une vitesse de pointe de 100 km/h.

L’entreprise chinoise Ehang a mis au point cet engin pour concurrencer d’ici quelques années les services VTC, mais par les airs… L’appareil est contrôlable à partir d’une application mobile et la société garantie la fiabilité de son drone. Pour l’instant dans de nombreux pays, la législation en vigueur sur la circulation des drones civils est très stricte en ce qui concerne la sécurité. L’entreprise chinoise a pour ambition de commercialiser son drone à un coût entre 200 000 et 300 000 dollars.

EHang 184 : Drone ou hélicoptère ?

La présence à bord d’un passager soulève la question sur la nature même d’Ehang 184, s’agit t-il drone ou d’un hélicoptère ? Les drones sont des UAV ((Unmanned Aerial Vehicle) c’est-à-dire des appareils sans personne à bord. La législation française sur les drones ne saurait s’appliquer à ce type d’appareil puisqu’il ne s’agit pas réellement d’un drone.

Un hélicoptère ? Non plus puisque l’appareil ne nécessite aucune compétence technique, il suffit d’indiquer sa destination et via l’application mobile, le drone transporte son passager automatiquement. On pourra toujours essayer de trouver un nom au drone Ehang 184.

Partager >>
S'inscrire à notre Newsletter gratuite

S'inscrire à notre Newsletter gratuite

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir dans votre boite mail les derniers articles une fois par semaine.

Vous êtes inscrit