Des scientifiques trouvent le virus Zika à l’intérieur des Spermatozoïdes

De précédentes études avaient déjà montré le caractère du virus Zika à persister pendant plus de 4 mois dans les spermatozoïdes. Récemment, des scientifiques français ont découvert la présence du virus Zika à l’intérieur même des spermatozoïdes. Publiés dans la très réputée revue médicale britannique The Lancet, les résultats de cette étude ont été obtenus grâce à une collaboration des chercheurs toulousains de l’INSERM, CNRS, Université Paul Sabatier et CHU de Toulouse.

Rappelons que le virus Zika est à l’origine de plusieurs cas de microcéphalie dans le monde et que sa transmission se fait soit par piqûre du moustique Aedes aegypti, soit par voie sexuelle.

Le virus Zika persiste plus de 130 jours dans les spermatozoïdes

Dans les résultats, les chercheurs français rapportent le cas d’un homme de 32 ans revenu de Guyane et qui se plaignaient des symptômes similaires à une infection au virus Zika en occurrence des douleurs articulaires et d’une fièvre. Après des examens, il a été confirmé comme porteur de l’infection à Zika. Mais le plus étonnant est que les chercheurs ont trouvé après 37 jours, des virus dans la quasi-totalité des échantillons prélevés. Après 130 jours, alors que le patient était déjà en bonne santé, des examens complémentaires ont confirmé la présence du virus Zika dans son sperme.

Les mêmes analyses ont été effectuées chez d’autres patients et il a été démontré que le virus pouvait persister entre 69 et 115 jours. Le Dr Martin Blondel faisant partie de l’équipe des chercheurs a affirmé : « Nous avons détecté la présence du virus Zika à l’intérieur d’environ 3,5 % des spermatozoïdes de ce patient ».

Virus Zika détecté à l’intérieur des spermatozoïdes dans le liquide séminal

La présence du virus Zika à l’intérieur des spermatozoïdes a une réelle conséquence. Si on prend le cas du virus VIH, il reste « collé » à la surface des spermatozoïdes. Ainsi, lors d’une fécondation in vitro, il est tout à fait envisageable de « laver » les spermatozoïdes des patients infectés au VIH Sida. Par contre, pour le cas des patients infectés au Zika, le virus se trouve à l’intérieur des spermatozoïdes dans le liquide séminal, une fécondation in vitro est donc exclue.

Partager >>
S'inscrire à notre Newsletter gratuite

S'inscrire à notre Newsletter gratuite

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir dans votre boite mail les derniers articles une fois par semaine.

Vous êtes inscrit