Consommer des protéines après 65 ans est crucial pour la santé

En plus d’une activité physique régulière, consommer des protéines après 65 ans est fortement recommandé. Cet apport en protéines et en quantité requise aide les seniors à garder une bonne masse musculaire et une autonomie.

Parce que les protéines apportent une quantité d’énergie au quotidien, elles permettront aux personnes âgées de garder leur poids, d’éviter la faiblesse ou la fatigue musculaire. Selon les chercheurs de l’INSERM qui ont réalisé une étude et dont les résultats ont été publiés cet été, en consommant chaque jour l’équivalent d’un millième de son poids global en protéines au moins, les seniors seront moins fragiles après 65 ans.

Consommer des protéines après 65 ans pour pallier aux problèmes physiques

Pour 5 à 10 % des seniors d’au moins 75 ans, le capital musculaire est considérablement réduit, occasionnant une fragilité du corps, mais aussi de l’organisme. Ils sont ainsi plus exposés aux problèmes de handicap et d’hospitalisation. Selon Berna Rahi qui est chercheuse à l’Université de Bordeaux : « La fragilité définit un état de vulnérabilité accru tel qu’il augmente également le risque d’hospitalisation, de handicap et de décès ».

Cette situation n’est toutefois pas inéluctable. Au cours de l’étude baptisée « Des 3 cités », elle a repris avec ses collègues de Bordeaux et Clermont-Ferrandles, les données nutritionnelles et de santé de 1 345 cas de personnes âgées de plus de 65 ans. Les sujets de cette étude étaient suivis depuis une quinzaine d’années. À terme, ceux qui ont consommé une quantité de protéines suffisante réduisent de 60 % leur risque d’être victime des désagréments dû à une fragilité physique.

Consommer des protéines après 65 ans : les viandes constituent une source privilégiée

Les viandes apportent beaucoup de protéines à l’organisme, environ 30 g contenus dans un steak de 100 g ou une cuisse de poulet. Le poisson est également une bonne source de protéines, avec 20 g par 100 g de cabillaud, ou même le fromage. Au petit déjeuner, consommer les œufs permet également de gagner en calories.

Consommer des protéines après 65 ans, oui ! Mais ce n’est pas suffisant, rappellent ainsi les chercheurs. Une activité physique régulière permettra de mieux rentabiliser ces protéines pour un meilleur entretien des muscles.

Partager >>