La calvitie chez les femmes, quelles sont les causes ?

La calvitie est un phénomène qui touche presque tout le monde et se manifeste par la chute de cheveux sur une partie du crâne. Loin d’être un phénomène répandu uniquement chez les hommes, on enregistre également des cas de calvitie chez les femmes. Les causes ? On vous en dit plus dans cet article.

Reconnaître la calvitie

La calvitie se manifeste par une perte de cheveux assez conséquente sur une partie du crâne et peut être une légère calvitie qu’on pourra traiter ou une forme assez évoluée (alopécie). Les signes de calvitie chez les femmes se manifestent généralement par la perte de cheveux de devant et avec le temps, sur des zones de plus en plus profondes. Ainsi, sur quelques mois, on peut perdre plus d’une centaine de cheveux par jours avec quelquefois, un élargissement de la raie médiane. Toutefois, il faut souligner que l’alopécie est notamment passagère chez les femmes.

Les causes de la calvitie chez les femmes

La calvitie est généralement causée par le stress, une mauvaise manipulation des cheveux, une blessure sur le cuir chevelu qui se cicatrise, les conséquences d’une maladie, etc. La calvitie féminine diffère de celle des hommes, car chez les femmes, elle se remarque par un éclaircissement ou un amincissement général du cuir chevelu et peut être héréditaire. En dehors des causes citées plus haut, la pelade constitue également une cause de la calvitie chez les femmes. À ce niveau, on perd des poignées de cheveux tout comme si on souffrait d’une maladie ou d’une carence en défense immunitaire.

Cependant, la cause de cette maladie est toujours méconnue et continue de faire des dégâts capillaires. Une autre pathologie source de la calvitie est l’effluvium télogène qui cause la mort des cheveux et est issue d’un changement extrême. Un changement corporel comme une grande perte de poids ou une forte fièvre. Lorsqu’on souffre de cette pathologie, les cheveux cessent de pousser et s’en suivent une chute de cheveux quelques semaines plus tard. On le constate généralement chez les femmes qui viennent de quitter la maternité. La calvitie est également un signe que la personne n’est pas en bonne santé. On peut souffrir de calvitie suite à une fièvre typhoïde, etc.

Comment soigner la calvitie ?

Soigner une calvitie passe d’abord par un diagnostic et la confirmation des symptômes par un médecin du domaine capillaire. Ainsi, suivre un traitement dépendra du degré de calvitie dont on souffre. S’il s’agit d’une calvitie passagère, encore au début, la perte de cheveux s’arrête après un moment ; généralement après quelques mois avec le bon traitement. Pour y remédier, le médecin peut prescrire des remèdes riches en fer ou en zinc ou des lotions pour faire repousser les cheveux dans la partie où il en manque.

Cependant, en cas de calvitie générale, c’est-à-dire, un manque conséquent de cheveux qui ne risque pas de repousser ou qui repousseront très difficilement sans une intervention médicale, le traitement est plus rude. La méthode efficace, un peu coûteuse, pour y remédier est la réalisation d’une microgreffe folliculaire sous anesthésie. La prévention de la calvitie passe par une meilleure alimentation, une meilleure hygiène capillaire et des pratiques saines sur ses cheveux.

Partager >>