Ce qu’il faut savoir pour bien défiscaliser en 2018

L’avènement, ces dernières années, de divers supports de défiscalisation est le coup de pouce de l’État afin d’inciter à l’investissement. L’élément visé est l’impôt sur le revenu dont la défiscalisation peut s’opérer dans l’immobilier et le financier. Allons donc à la découverte de quelques bases qui vous permettront de comprendre comment défiscaliser.

La défiscalisation, qu’est-ce que c’est ?

Ni plus ni moins, la défiscalisation est l’ensemble des moyens dont l’objectif est d’amener les investisseurs à effectuer des placements dans des secteurs déterminés. Les dispositions initiales de l’imposition étant rigides, elles constituèrent un frein à l’expansion du chiffre d’affaires de certains opérateurs économiques et par ricochet à l’État. Des lois ont donc vu le jour afin d’alléger le poids des impôts et pousser à l’investissement.

Pour quelles raisons défiscaliser ?

Le principal avantage de la défiscalisation réside dans les différentes réductions fiscales. C’est l’élément phare de la politique d’incitation à l’investissement lancée par le pouvoir public. Les différents dispositifs d’aide à la défiscalisation permettent également au particulier de se constituer un patrimoine en effectuant des placements dans un secteur donné.

Le dernier élément qui rend le processus de défiscalisation encore plus alléchant est son accessibilité. Pas besoin d’être une grosse firme cotée en bourse ou de posséder une immense fortune avant d’investir ; que ce soit dans l’immobilier comme dans le secteur de la finance.

Défiscaliser dans l’immobilier

Les exonérations immobilières naissent avec un lot d’avantages fiscaux. La réduction accordée sur le bien immobilier n’est effective que lorsque le requérant opte pour un des dispositifs ci-après :

  • la loi Pinel, entrée en vigueur depuis le 1er septembre 2014, elle favorise l’obtention d’une exonération fiscale de 12 à 21 % du prix d’acquisition d’un bien. Il faut impérativement que le bien respecte les conditions de zonages tel que prescrit par le dispositif
  • la loi Censi-Bouvard : à rapport uniquement aux habitats neufs en résidence meublée, elle offre la possibilité aux investisseurs d’obtenir une baisse d’impôt allant à 11 % du prix du bien
  • la location meublée non professionnelle (LMNP) : dans le cas où les revenus locatifs sont inférieurs à 23 000 €, les revenus globaux prennent en compte les dépenses liées à l’acquisition du bien et aux gains locatifs
  • les dispositifs déficits fonciers Malraux et Monuments historiques : qui favorise l’obtention de réductions fiscales énumérés en fonction du coût de réhabilitation et des travaux effectués sur un bien ancien.

Défiscaliser à travers les placements financiers

Certains placements financiers présentent également des avantages permettant d’obtenir des réductions fiscales ; au nombre desquels nous avons :

  • les Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI) : elles constituent un réservoir permettant de bénéficier de plusieurs dispositifs immobiliers
  • les Fonds Communs de Placement dans l’Innovation (FCPI) : ils permettent d’obtenir un abattement d’impôt de 18 % du montant de la souscription
  • les PERP : permettent d’obtenir une réduction sur les produits d’épargnes pour la retraite.

Mesure de la loi des finances 2018, la Flat Tax est une nouvelle disposition qui applique une soustraction de 30 % (en taux unique global) pouvant avoir une incidence sur l’impôt de divers revenus d’épargnes.

Partager >>
S'inscrire à notre Newsletter gratuite

S'inscrire à notre Newsletter gratuite

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir dans votre boite mail les derniers articles une fois par semaine.

Vous êtes inscrit