21e Conférence internationale sur le Sida : 2,5 millions de personnes infectées

Une étude publiée en début de semaine à l’occasion de l’ouverture de la 21e conférence internationale sur le Sida qui se tient à Durban en Afrique du Sud révèle que 2,5 millions de personnes sont infectées du VIH Sida chaque année.

Pour l’instant, il n’y a pas toujours de vaccin miracle pour protéger les personnes à risque comme les homosexuels et les travailleurs de sexe. Le Dr Haidong Wang qui a présenté cette étude à la Conférence sur le Sida a affirmé que ce chiffre donne : « une image inquiétante de la lenteur des progrès ». Le plus alarmant est la constance de ce chiffre depuis près de 10 ans.

VIH Sida : 7 000 infections dans le monde chaque jour

Cette nouvelle étude sur la mortalité de la pandémie du VIH Sida montre bien que malgré la baisse des décès, le nombre d’infections lui reste constant. Dès l’ouverture de la 21e conférence sur le Sida, le Directeur exécutif de l’Onusida, Michel Sidibé rappelait sur le risque d’une recrudescence de l’épidémie à cause de la baisse des fonds destinés au Sida par les principaux pays donateurs.

Les chiffres avancés par cette étude sont « stupéfiants » ont reconnu une grande partie des participants à la Conférence. Avec près de 2,5 millions d’infections par an, c’est plus de 7 000 personnes par jour qui contractent la maladie.

VIH Sida : pas de vaccin, ni de remède miracle à ce jour

Si les mesures de lutte contre le VIH Sida a fait reculer le taux de contamination dans certaines régions comme en Afrique subsaharienne, en Europe de l’Est et en Asie centrale, le nombre de cas de nouvelles infections ne cesse d’accroître.

Pour l’instant, il n’existe aucun vaccin, ni médicament pouvant venir à bout de l’épidémie. D’ailleurs, à ce sujet, les chercheurs réunis à la 21e conférence sur le Sida à Durban rappellent : « Nous ne savons pas quand nous aurons un remède, ni si nous aurons un remède ». La meilleure façon d’éviter de contracter cette maladie reste la prévention même si les progrès de traitement avancent.

Partager >>